Reviendront-ils tous à Shawinigan?

Anthony Beauvillier... (Olivier Croteau)

Agrandir

Anthony Beauvillier

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Une éternité sépare le début du camp d'entraînement des Cataractes du coup d'envoi de la prochaine saison dans la LHJMQ, le 23 septembre. Le délai normal a été allongé de deux semaines cette année, question notamment de permettre aux équipes de récupérer en majorité leurs joueurs qui participeront à un camp professionnel.

Chez les Cataractes, ils sont neuf à boucler leurs valises mercredi, pour aller se mesurer avec la crème de leur sport. Certains semblent destinés à revenir assez rapidement à Shawinigan, d'autres pourraient étirer le suspense plus longtemps Quelques-uns pourraient même ne plus jamais remettre les pieds dans le plus vieux vestiaire du circuit Courteau!

Le sort de chacun va évidemment influencer la puissance de la formation dirigée par Claude Bouchard, bâtie depuis quatre ans pour lever la Coupe du Président le printemps prochain.

Voici un bref aperçu de ce qui attend ces vétérans au cours des prochaines semaines.

1- Anthony Beauvillier

19 ans

Choix de premier tour

Islanders de New York

Le capitaine des Cataractes ne s'en cache pas, il vise à percer l'alignement des Islanders cet automne. Qui peut le blâmer? Il a endossé l'uniforme d'Équipe Canada junior à 18 ans et il a disputé trois matchs hors-concours à son premier camp pro l'an dernier. Beauvillier a ajouté un peu de tonus musculaire afin de répondre aux exigences des Islanders.

«Je veux brouiller les cartes. Je me suis entraîné tout l'été avec l'idée que j'allais obliger les Islanders à me garder en début de saison. Je peux faire n'importe quoi sur la glace, ma polyvalence joue en ma faveur.»

Peut-être, mais pas l'historique des Islanders, reconnus pour être très patients avec leurs jeunes joueurs. Un paquet de choix de premier tour ont dû passer par la Ligue américaine avant de rejoindre l'équipe... «Chaque cas est différent, je pense. Ce n'est pas quelque chose qui me joue dans la tête. Si je leur montre que je suis prêt, ils vont me garder.»

Cavan Fitzgerald... (François Gervais) - image 3.0

Agrandir

Cavan Fitzgerald

François Gervais

2- Cavan Fitzgerald

20 ans

Joueur invité mis sous contrat

Sharks de San Jose

Voilà un jeune homme qui n'avait pas mis un patin dans le hockey junior avant 18 ans, qui s'est retrouvé quelques mois plus tard au camp des Sharks de San Jose, qui lui ont éventuellement consenti un contrat! Normal que Fitzgerald, à 20 ans, s'estime en mesure de tenir son bout dans la Ligue américaine, après avoir aidé les Cataractes à atteindre la finale de la LHJMQ le printemps dernier.

C'est par ses performances au camp que Fitzgerald devra plaider sa cause auprès des Sharks. Parce que ces derniers n'ont rien, selon nos informations, contre l'idée de le renvoyer chez les juniors pour une dernière saison. Fitzgerald a moins de millage que les jeunes de son groupe d'âge et son rôle sera encore plus important cet hiver à Shawinigan. Mais, évidemment, si Fitzgerald montre qu'il est mûr pour la Ligue américaine, les Sharks ne freineront pas son ascension.

Alexis D'Aoust... (Sylvain Mayer) - image 4.0

Agrandir

Alexis D'Aoust

Sylvain Mayer

3- Alexis D'Aoust

20 ans

Joueur invité

Canucks de Vancouver

C'est avec les Canucks de Vancouver que D'Aoust vivra une première expérience chez les pros. Il souhaite en mettre plein la vue aux Canucks lors du tournoi des recrues, afin d'être invité au gros camp. À partir de là, il ne se voit nulle part ailleurs que dans la Ligue américaine. Et il ne rejette même pas la East Coast League d'emblée.

«On verra ce qui va se passer. Je vais avoir tendance à écouter les Canucks, ce sont eux qui peuvent me donner éventuellement un contrat. Je me suis préparé avec beaucoup de sérieux, j'ai hâte que ça commence.»

Un joueur invité comme lui est condamné à exceller pour ne pas rester dans l'ombre. C'est possible. Son coéquipier Cavan Fitzgerald l'a prouvé pas plus tard que l'an dernier, non? Le Trifluivien Philippe Lefebvre avait lui aussi décroché un contrat après un bon camp avec le Canadien...

«J'ai jasé avec Pierre-Olivier Morin, qui avait participé au camp des recrues des Canucks comme moi et qui avait ensuite été invité au camp des Canucks. Il y a plusieurs exemples comme ça. C'est à moi de montrer ce que je peux faire.»

Gabriel Gagné... (François Gervais) - image 5.0

Agrandir

Gabriel Gagné

François Gervais

4- Gabriel Gagné

20 ans

Choix de deuxième ronde

Sénateurs d'Ottawa

À la surprise générale, il a boudé le camp des Cataractes, convaincu qu'il passera la prochaine saison chez les pros. Le hic dans le cas de Gagné, c'est qu'il n'est toujours pas sous contrat avec les Sénateurs. Et que sa dernière saison a été tiède, handicapée il est vrai par une délicate blessure à une jambe en début de saison. En séries, il a montré quelques beaux flashs mais en finale, face à l'opposition musclée des Huskies, il n'a jamais eu l'impact attendu.

Gagné pense que son été d'entraînement lui a permis de redevenir le joueur dominant d'il y a deux ans. Si c'est le cas, à 6'5'', les Sénateurs ne tarderont pas à lui offrir un contrat et à l'amener dans leurs filiales. Mais dans le cas contraire, Gagné n'a, paraît-il, rien contre l'idée de revenir à Shawinigan.

Dennis Yan... (Olivier Croteau) - image 6.0

Agrandir

Dennis Yan

Olivier Croteau

5- Dennis Yan

19 ans

Choix de troisième ronde

Lightning de Tampa Bay

Dennis Yan vient de traverser une année tumultueuse. Il a vécu un premier camp professionnel l'an dernier et il a signé quelques mois plus tard un premier contrat avec le Lightning. Sur la glace par contre, Yan n'a pas eu l'impact souhaité chez les Cataractes en deuxième moitié de saison et en séries, remarqué trop souvent pour des gestes d'indiscipline.

Tout ce bagage, croit-il, lui a permis de grandir et après un été d'entraînement qui lui a permis d'ajouter une dizaine de livres de muscles à sa charpente, il arrivera les dents longues à Tampa.

«J'ai beaucoup appris l'an dernier au camp du Lightning. Je sais à quoi m'attendre, je sais ce que je dois faire pour brouiller les cartes. C'est entre mes mains cette année», livre l'Américain, qui avait été retranché sans même avoir disputé un match préparatoire l'an dernier. «C'est sûr que je veux passer cette étape cette fois. Mais je vise plus loin que ça. Je vais tout faire pour rester à Tampa Bay!»

Samuel Girard... (Le Quotidien) - image 7.0

Agrandir

Samuel Girard

Le Quotidien

6- Samuel Girard

18 ans

Choix de deuxième ronde

Predators de Nashville

Les Predators se frottent les mains d'avoir pu l'enrôler en deuxième ronde l'été dernier. Une semaine après le repêchage, il a volé la vedette au camp de perfectionnement de l'équipe! Puis s'est ajouté le camp estival d'Équipe Canada junior, une autre expérience qui a préparé la Tornade de Roberval à ce qui l'attend à Nashville. 

«Je me sens prêt. Si les Predators m'ont repêché, c'est parce qu'ils aiment ma façon de jouer. Je vais goûter à une autre coche, mais je pense que je suis le type de joueur qui bénéficie d'être entouré par des joueurs plus talentueux. Et j'entends bien leur prouver!», sourit Girard.

Défenseur offensif le plus prolifique au pays chez les juniors l'an passé, Girard vise à signer une campagne encore plus impressionnante. Et dans ses rêves, ça se passerait à Nashville.

«Tous les joueurs qui vont à un camp pro rêve de faire l'équipe, non? Je ne suis pas différent. Je sais que le défi est grand, les Predators misent sur une excellente brigade défensive. Le plan, c'est d'offrir le maximum là-bas, et de les laisser prendre les décisions par la suite. Est-ce que je me vois à Nashville cette année? La réponse est oui!»

Brandon Gignac... (Agence France-Presse) - image 8.0

Agrandir

Brandon Gignac

Agence France-Presse

7- Brandon Gignac

19 ans

Choix de troisième ronde

Devils du New Jersey

La grande vitesse de Gignac a séduit les Devils du New Jersey, qui l'ont sélectionné en troisième ronde l'été dernier et qui vont lui permettre de vivre un premier camp pro dans quelques jours.

Cette vitesse lui permettra assurément de bien se tirer d'affaires dès son premier camp, lui qui a emmagasiné beaucoup de confiance au cours de la dernière saison en améliorant sa production offensive.

La formation des Devils n'est certainement pas la plus impressionnante, qui sait si Gignac ne pourrait pas causer une grande surprise en maximisant ses forces. À tout le moins, un excellent camp pourrait lui permettre d'allonger son séjour dans l'entourage des Devils.

Mathieu Olivier... (Olivier Croteau) - image 9.0

Agrandir

Mathieu Olivier

Olivier Croteau

8- Mathieu Olivier

19 ans

Joueur invité

Predators de Nashville

Mahieu Olivier sent qu'il a tout à gagner pour ce premier camp pro. Il arrive dans l'entourage des Predators comme simple invité, une situation qui lui fait beaucoup penser à ce qu'il a vécu il y a quelques années à son premier camp junior avec les Wildcats.

«J'étais un choix de septième ronde, je n'étais pas trop attendu au camp des Wildcats. Dans une situation comme celle-là, si tu attires les projecteurs sur toi, il peut t'arriver de belles choses.»

Le robuste attaquant assure qu'il ne changera pas son style même s'il va se mesurer à des joueurs plus vieux et donc plus matures physiquement.

«Si j'ai à me rendre dans la LNH, c'est un rôle sur les troisième ou quatrième trios qui m'attend. Je connais mes forces, je sais ce qui m'a valu cette invitation. Le plan, c'est de respecter mon identité.»

Gabriel Sylvestre... (Stéphane Lessard) - image 10.0

Agrandir

Gabriel Sylvestre

Stéphane Lessard

9- Gabriel Sylvestre

18 ans

Joueur invité

Penguins de Pittsburgh

Déçu d'avoir été ignoré au repêchage, Sylvestre a été conforté de voir 14 équipes l'inviter à leur camp. Il a choisi l'invitation des Penguins, la première formation qui s'était manifestée.

L'invitation est valide pour le camp des recrues de l'organisation. Pour avoir le privilège de côtoyer les Crosby, Malkin, Letang et Kessel, il va devoir tirer son épingle du jeu lors du tournoi des recrues.

«C'est mon objectif. J'ai amélioré ma vitesse, ma mobilité, et ma confiance avec la rondelle cet été. J'ai hâte de vivre cette nouvelle expérience.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer