Performance rassurante pour les Cataractes

Alexis D'Aoust... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Alexis D'Aoust

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Claude Bouchard sort d'une semaine exténuante rassuré. Après un match de roulette russe vendredi soir à Roberval, ses Cataractes ont été plus minutieux dans les trois zones dimanche et ils ont renversé assez facilement les Saguenéens de Chicoutimi 4-1, devant plus de 700 personnes réunies au Centre Gervais Auto.

Si ce sont les vétérans de l'équipe qui ont animé l'attaque, la performance collective pour mieux protéger les gardiens de l'équipe a été nettement plus solide. Zachary Bouthillier a dû se surpasser sur quelques tirs dangereux dans la première moitié du match, mais Mikhail Denisov a eu la vie facile dans la deuxième demie, même s'il a accordé un filet en fin de rencontre.

«Ce fut probablement notre meilleur match depuis le début du camp», acquiesçait Claude Bouchard. «Ce n'est pas évident pour les joueurs, on leur demande des choses mais on n'a pas eu le temps de les pratiquer encore. C'est par vidéo qu'on a fait les ajustements après le match de vendredi. On a joué beaucoup de matchs depuis le début du camp, je ne suis pas fâché de tomber dans une phase où nous pourrons maintenant nous entraîner davantage.»

Le vieux routier a pris la défense de Denisov, qui n'a pas très bien paru vendredi à Roberval et qui a encaissé le seul but accordé par l'équipe dimanche. «Il n'a que 18 ans, il faut lui laisser du temps. C'est une chose d'être un gardien auxiliaire qui garde les filets une fois aux deux semaines, et c'est une autre chose bien différente d'être un gardien partant dans cette ligue-là. Comme le reste de l'équipe, il n'a pas beaucoup de séances d'entraînement derrière la cravate, il va avoir la chance de travailler plus en profondeur avec notre entraîneur des gardiens au cours des prochaines semaines. C'est un bon kid, il veut apprendre. J'aime son attitude», soulignait Bouchard, qui n'a rien contre une saine rivalité entre ses deux jeunes gardiens. «Denisov était ici l'an dernier, c'est normal qu'il ait droit à une longueur d'avance d'entrée de jeu, au même titre que les autres vétérans. À partir de là, la balle est dans son camp.»

Parlant de vétéran qui semble vouloir saisir l'occasion d'augmenter ses responsabilités, il y a Samuel Blier qui a marqué un troisième but en autant de matchs depuis le début du calendrier préparatoire. Essentiellement reconnu pour ses dons défensifs depuis son arrivée dans le junior, Blier aimerait bien ajouter des points au tableau cette année. «Je le faisais au midget AAA, je pense que je peux en donner un peu plus de ce côté cette année. Je me suis entraîné fort cet été afin d'arriver prêt. C'est souvent une question de confiance, et ce qui se passe actuellement m'aide, c'est sûr», décrivait l'ex-joueur des Estacades midget AAA, qui a bien aimé évoluer aux côtés de Samuel Asselin et Mathieu Olivier. «Si notre trio demeure intact, ce n'est pas moi qui va s'en plaindre! Ce sont deux gars avec qui je m'entends très bien. Je pense que notre trio pourrait contribuer dans les trois zones...»

Outre Blier, Brandon Gignac et Anthony Beauvillier ont aussi marqué, chaque fois en avantage numérique. Le capitaine s'est de plus chargé du filet d'assurance dans une cage déserte, avec une cinquantaine de secondes à écouler au cadran.

Carnet de notes

Charles Taillon sera finalement à l'écart pour les deux prochains mois. Le gros attaquant de 18 ans acceptait ce verdict avec sagesse, compte tenu que les rapports initiaux laissaient croire à une convalescence beaucoup plus longue... Les Cataractes doivent compléter leur alignement 2016-17 lundi 10 h, à l'exception des patineurs de 20 ans. Il reste quelques dossiers à trancher, notamment dans le champ arrière où l'équipe compte toujours sur neuf défenseurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer