Les vétérans de Cataractes entrent en scène

Gabriel Gagné... (François Gervais)

Agrandir

Gabriel Gagné

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) S'il n'en tient qu'à Martin Mondou, le nouveau concept de tournoi de recrues utilisé cette année aux quatre coins de la LHJMQ est là pour rester. Il y a peut-être quelques modifications mineures à apporter au format, mais six matchs en trois jours face à de vrais rivaux auront permis aux hommes de hockey de mieux connaître les plus jeunes éléments de leur organisation. Les Cataractes ont compilé une fiche de deux gains contre quatre échecs face aux Tigres de Victoriaville et les Voltigeurs de Drummondville de jeudi à samedi.

«C'est très positif. C'est ce que nous avions prévu, et c'est l'fun de voir que ça s'est passé comme on l'espérait. Le jeu était rapide, vif», fait remarquer le directeur-gérant des Cataractes, satisfait du rendement de sa troupe. «On avait un groupe plus jeune. Ça fait une différence. Malgré ça, deux de nos quatre revers ont été encaissés en fin de match. On a vu que nos jeunes nés en 2000 sont très solides. Quand on regarde à long terme, c'est une excellente nouvelle!», poursuit Mondou.

Cette première étape étant passée, 24 recrues ont été invitées à se joindre aux vétérans de l'équipe pour le début du vrai camp. Tous les vétérans de l'organisation sont à Shawinigan, à l'exception de Cavan Fitzgerald et Gabriel Gagné, deux vétérans de 20 ans dont toutes les énergies sont consacrées actuellement à graduer chez les pros. Fitzgerald a déjà un contrat en poche avec les Sharks de San Jose mais dans le cas de Gagné, il s'en va au camp des Sénateurs d'Ottawa dans deux semaines les mains vides...

«À 20 ans, chaque dossier est différent. Fitzgerald et Gagné pensent uniquement aux pros en ce moment, on va respecter ça. On verra ce qui va se passer dans les prochaines semaines dans leur cas, et on s'ajustera en conséquence au besoin», souligne Mondou.

La quarantaine de patineurs vont s'affronter dans le cadre du traditionnel match blanc-bleu lundi soir au Centre Gervais Auto. Puis, il y aura une série de quatre matchs préparatoires en sept jours, un segment qui s'amorce mardi à l'aréna de Bécancour.

Dès jeudi matin, les Cataractes - comme les 17 autres équipes de la LHJMQ - devront statuer sur le sort des joueurs étudiant au cégep. «Ça va aller vite, très vite. J'ai aimé la première partie du camp. On avait donné aux jeunes des consignes d'intensité et à part pour un match, elles ont été respectées dans l'ensemble. À chaque camp, il y a des surprises, des déceptions aussi. Mais là, il est temps de découvrir ce qu'ils peuvent faire avec des vétérans autour d'eux, quand la vitessse du jeu s'accélère», faisait valoir de son côté Claude Bouchard. «De grosses décisions s'en viennent rapidement. Les prochains jours vont être excitants.»

Carnet de notes

Parmi la dizaine de joueurs retranchés samedi, il y a le gardien shawiniganais Anthony Blais, un choix de 12e ronde qui a impressionné en se présentant au camp des recrues plus léger de 23 livres, grâce à ses efforts des sept dernières semaines. 

«Il a connu un bon camp, tout comme les Cardinal, Samson, Denis, Senez-Allaire, Guilbault, Pouliot et quelques autres. Dans le cas de Blais, si nous l'avons coupé aussi rapidement, c'est pour qu'il soit en mesure de se battre pour un poste dans le miget AAA», raconte Mondou... Il n'y a pas de coût d'entrée pour assister au match blanc-bleu lundi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer