Le calme avant la tempête pour les Cataractes?

Martin Mondou indique ne pas rechercher de renfort... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Martin Mondou indique ne pas rechercher de renfort à court terme.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Abonné aux coups d'éclat, Martin Mondou n'a pas le même appétit qu'à l'habitude en débarquant aux Assises de la LHJMQ qui se déroulent à Charlottetown. Du moins, publiquement!

Même si son club visera la Terre promise la saison prochaine, le directeur-gérant assure ne pas être en quête de renfort à court terme. Même entre les poteaux, il se dit à l'aise d'amorcer la campagne 2016-2017 avec Mikhail Denisov comme gardien numéro un.

«On s'est informé des prix comme tout le monde. Mais on pense que notre équipe s'améliorera à l'interne, grâce à tout le bagage amassé en séries ce printemps. Dans le filet, on croit que Denisov est prêt à prendre la pôle, il a démontré de bien belles choses l'an dernier. On va lui donner la chance de s'établir, puis on fera une nouvelle évaluation de la situation aux Fêtes l'an prochain, au besoin», fait valoir Mondou, qui a quand même de petits dossiers sur le feu.

«Si on peut accommoder certaines personnes qui sont dans une mauvaise situation chez nous, on va bouger. On verra bien. Le marché des transactions, c'est quelque chose qui évolue de jours en jours. Il faut toujours rester aux aguets.»

Les Cataractes ne disposent pas de choix de première ronde. À moins d'une transaction, ils pigeront au 34e rang samedi, un sort qui n'irrite pas trop le grand manitou hockey de l'organisation.

«Nous disposons quand même de quatre choix au cours des trois premières rondes, ce n'est pas si mal. C'est une situation que nous avons bien évaluée à la dernière période de transactions. Nous savions ce qui nous attendait en fin de semaine.»

Les bagarres à l'agenda

En parallèle à ses fonctions de directeur général, Mondou va enfiler son chapeau de propriétaire jeudi pour une réunion spéciale orchestré par Bobby Smith des Mooseheads d'Halifax. Smith souhaite, semble-t-il, discuter entre propriétaires des aspects du jeu touchant la robustesse, notamment les bagarres.

Cet ancien joueur du Canadien de Montréal s'est prononcé en faveur des bagarres au hockey junior dans une lettre publiée par le Globe And Mail en mars dernier. Trois équipes des Maritimes ont semble-t-il appuyé Smith pour forcer la tenue de cette réunion, ce qui a mené à ce point de rencontre jeudi.

Mondou ne veut pas pour l'instant ébruiter la position de son organisation, il veut voir quelle direction prendra la discussion avant de se mouiller publiquement. 

«C'est vrai que cette rencontre est à mon agenda. Je sais qu'il y aura plusieurs points à discuter. Une fois que nous aurons fait l'exercice, je me sentirai plus à l'aise de commenter.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer