Petit parfum de mai 2012...

Philippe Cadorette a livré une deuxième performance inspirée... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Philippe Cadorette a livré une deuxième performance inspirée devant le filet des Cataractes, mardi soir au Centre Gervais Auto pour permettre à son équipe de demeurer en vie dans cette finale de la LHJMQ.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Présente dans les entrailles du Centre Gervais Auto, la coupe du Président s'en va à Rouyn-Noranda. Mais pas dans l'avion des Huskies. Toujours sous la bonne garde des autorités de la LHJMQ, puisque les Cataractes ont refusé de rendre les armes mardi soir.

Ils ont signé une prestation courageuse, vos Cataractes. Plusieurs clubs auraient préféré baisser la garde après avoir perdu les trois premiers matchs d'une finale face à une équipe aussi dédiée.

Visiblement, Claude Bouchard a touché une corde sensible en faisant appel au caractère pour éviter l'humiliation d'un balayage. Lors des trois premiers matchs de la série, les Cataractes avaient réussi à compétitionner avec la meilleure équipe au Canada, mais il manquait toujours un petit quelque chose en fin de match.

Cette fois, ce fut le contraire. Les Huskies n'ont jamais lâché même s'ils ont accordé les trois premiers buts du match. Ils ont réussi à créer l'égalité 4-4 en troisième. Mais le capitaine Anthony Beauvillier a trouvé le moyen d'aller chercher le but vainqueur pour ramener les deux équipes sur la glace de l'aréna Iamgold jeudi soir.

Les Huskies rentrent-ils à la maison ébranlés? Non. Ils mènent toujours largement cette série avec trois victoires contre une seule, et ils auront la chance d'en finir devant leurs partisans. Si les Cataractes croient que leurs rivaux seront secoués par cette première défaite, ils vont être envoyés six pieds sous terre jeudi soir! Ça va prendre une autre performance endiablée, à la limite de la perfection, pour ramener cette série en vie à Shawinigan.

Comptez sur les équipiers de Gilles Bouchard pour revenir gonflés à bloc à Iamgold. Ce qui n'empêche pas la grosse attaque des Shawiniganais de pouvoir s'y présenter avec un peu plus de confiance. Après tout, la bande à Beauvillier a chassé Chase Marchand de la glace mardi avec trois buts sur 13 tirs. Réagissant mieux à la pression exercée par les Huskies, l'attaque massive a produit trois filets, dont le but vainqueur du capitaine. Dans les faits, les Cataractes ont marqué plus de buts lors de ce quatrième duel que lors des trois premiers!

Autre bonne nouvelle, Philippe Cadorette a livré une deuxième bonne prestation d'affilée. Le gardien des Cataractes semble embêté par une petite blessure, mais il s'est battu avec beaucoup d'autorité lors des matchs trois et quatre. Pour réussir l'impossible, ça va prendre un gardien au sommet de son art. Cadorette n'est pas loin de ce niveau en ce moment...

Mardi soir, les Cataractes ont évité le coup de balai. Jeudi, ils auront l'occasion de vraiment déstabiliser les champions de la saison régulière. Car une autre victoire et soudainement, il y aurait de la pression dans le camp des Huskies. Perdre une avance de 3-0 en finale, c'est du jamais vu dans l'histoire de la ligue. Personne ne veut se retrouver dans un livre des records pour une si mauvaise raison! Bien sûr, nous sommes encore loin de ce scénario. Une autre victoire et soudainement, tout le monde va quand même commencer à en parler...

Les Cataractes se réveillent ce matin dans une position identique à mai 2012. Rappelez-vous : après la phase préliminaire, ils avaient besoin de trois victoires d'affilée pour s'approprier la Coupe Memorial. Ils ont aligné ces trois gains face à autant de champions de ligue.

Il y avait un petit parfum rappelant cette belle aventure au Centre Gervais Auto mardi soir, avec 4600 partisans très bruyants qui applaudissaient à tout rompre la résilience d'un groupe très talentueux. Peut-on assister quatre ans plus tard à une autre mission aussi délicate couronnée de succès? Les chances sont encore peu probables, on ne peut le nier. Mais pour un club à la recherche d'une première Coupe du Président en 47 ans d'histoire, ça va prendre quelque chose du genre pour mettre fin à cette longue disette!

Partager

À lire aussi

  • Les Cataractes toujours en vie

    Hockey junior

    Les Cataractes toujours en vie

    La Coupe du président prendra le chemin de Rouyn-Noranda, mais pas en possession des Huskies. Les Cataractes de Shawinigan ont démontré du caractère... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer