Denis veut faire payer les Cataractes!

Bruno-Carl Denis... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Bruno-Carl Denis

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rouyn-Noranda) Surprise, il y a un gars bien connu dans le vestiaire des Cataractes qui joue un rôlé-clé sur l'échiquier défensif des Huskies en finale.

Comptant sur un surplus de défenseurs au camp d'entraînement, le directeur-gérant Martin Mondou a cédé Bruno-Carl Denis aux Huskies contre un modeste choix de sixième tour. Gilles Bouchard voulait un arrière au coeur gros comme l'aréna pour compléter sa brigade défensive, et il n'a pas été déçu.

Denis s'est très bien intégré au noyau et plus la saison a avancé, plus il a obtenu des responsabilités. Au point où, en raison de la blessure à Jérémy Lauzon, il s'est retrouvé sur la première paire de défenseurs mercredi, avec comme mission de freiner les Anthony Beauvillier, Dmytro Timashov et Alexis D'Aoust. Mission accomplie avec succès, les gros canons des Cataractes ont été réduits au silence à forces égales.

«Je n'aurais pas eu la même opportunité à Shawinigan. Les Huskies m'ont donné confiance en arrivant ici. J'avais de la peine de quitter Shawinigan. Pas juste pour le hockey, parce que j'avais des amis dans la chambre aussi. Mais j'ai été super bien accueilli à Rouyn-Noranda, je m'y suis senti à l'aise rapidement.»

Le destin place les Cataractes comme dernier obstacle sur le chemin menant à la Coupe du Président. L'ex-défenseur des Estacades n'y cache pas y puiser une motivation additionnelle.

«C'est un petit challenge de plus. Il y a une petite émotion, une volonté de faire payer les Cataractes! Mais je dois garder la même approche, me préparer de la même façon. Les Cataractes forment une bonne équipe, il faut tous monter notre jeu d'un cran.»

Denis croit que c'est l'année de son nouveau port d'attache. C'est le 20e anniversaire de la franchise, l'équipe a passé la saison au sommet du classement général. Il manque trois victoires aux Huskies afin de compléter une saison de rêve.

«Je trouve que nous avons beaucoup de profondeur. Un gardien qui fait un travail exceptionnel, une bonne brigade défensive et trois trios qui marquent des buts. Notre directeur-gérant a réuni tous les ingrédients pour permettre de nous rendre jusqu'au bout. C'est à nous de faire le travail.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer