La première remportée par les Huskies

L'équipe la mieux cotée au Canada a pris... (Hugo Lacroix)

Agrandir

L'équipe la mieux cotée au Canada a pris les devants 1-0 dans la série finale de la LHJMQ mercredi soir à l'aréna Iamgold en l'emportant 4-2, même si ce sont les visiteurs qui ont dicté le tempo durant une grande partie de la soirée.

Hugo Lacroix

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Rouyn-Noranda) Les Cataractes sont visiblement condamnés à la perfection s'ils veulent soulever la coupe du Président au nez des Huskies.

L'équipe la mieux cotée au Canada a pris les devants 1-0 dans la série finale de la LHJMQ mercredi soir à l'aréna Iamgold en l'emportant 4-2, même si ce sont les visiteurs qui ont dicté le tempo durant une grande partie de la soirée.

C'est un but de Nikolas Brouillard, avec un peu plus d'une minute à écouler en troisième, qui a rompu une égalité de 2-2 et qui a fait la différence. Le quart arrière des Huskies s'est joint à un surnombre à trois contre deux, alors que Gabriel Gagné et Alex Pawelczyk peinaient à revenir aider la défensive. Avec du temps et de l'espace à sa disposition, le vétéran de 20 ans a fait bondir les 3300 spectateurs en logeant la rondelle dans le haut du filet, par-dessus la grosse mitaine de Philippe Cadorette.

Ce dernier avait hérité d'une avance de 2-1 à protéger en début de troisième, grâce à un filet de Gagné en avantage numérique. Cadorette, très solide en deuxième, a toutefois cédé sur un tir des poignets de la pointe de Philippe Myers pendant un avantage numérique, une scène qui a fait basculer le momentum. Brouillard a fait le reste. En fin de match, les Huskies ont ajouté un dernier but dans une cage abandonnée, scellant l'issue de ce premier duel par la marque de 4-2.

Jeu d'échecs

Les deux équipes étaient à égalité 1-1 après 40 minutes. Samuel Girard avait versé le premier sang avec un tir divin pendant une double supériorité numérique en première période. A.J. Greer avait toutefois réussi à créer rapidement l'égalité, son tir du revers dans la partie supérieure du filet surprenant Philippe Cadorette, qui avait posé le premier geste.

Après le but de Gagné qui redonnait l'avance aux Cataractes en troisième, les Huskies ont eu droit à un gros arrêt de leur portier sur Brandon Gignac, qui a été stoppé en échappée. Puis Girard a touché le poteau. Ce manque d'opportunisme aura coûté cher aux Shawiniganais en bout de ligne. 

«Je pense que nous avons joué un bon match», opinait Claude Bouchard. «C'est la finale, c'est du jeu serré. Le match aurait pu aller d'un côté comme de l'autre. On a accordé bien peu de surnombres... Mais c'est sûr que lorsque tu joues contre la meilleure équipe au Canada, tes erreurs vont être plus coûteuses», ajoutait le pilote des Cataractes. «Reste qu'il y a beaucoup plus de positif que de négatif ce soir pour nous. Dans l'ensemble, on s'est bien servi de notre vitesse.»

Anthony Beauvillier ne cachait pas sa déception. «Nous étions prêts, et nous avons livré un bon match. Perdre en fin de match comme ça, c'est décevant, mais il y a du positif à retenir. On avait le contrôle du match en troisième mais ce sont deux petites erreurs en repli défensif qui nous ont coûté le match», analysait le capitaine des Cataractes.

Cadorette était moins volubile, mais tout aussi tranchant. «Donner un but en fin de match, ce n'est certainement pas ce qu'on voulait. Ce fut un match serré, ç'a viré du côté des Huskies. C'est plate perdre comme ça. On méritait un meilleur sort.» 

Dans l'autre camp, Gilles Bouchard ne bombait pas trop le torse. «Le plus important, c'est que nous avons trouvé une façon de gagner. Et le mot d'ordre chez nous, c'est de s'améliorer de match en match. C'est là-dessus qu'on se concentre dès maintenant», racontait le pilote des Huskies. «C'était un match important. L'arrêt de notre gardien sur l'échappée de Gignac a été un point tournant. Il y avait beaucoup d'ambiance ce soir, les gars étaient peut-être un peu nerveux.»

«On n'a pas lâché même si ce n'était pas notre meilleur match», soulignait Brouillard, héros de cette première confrontation entre les détenteurs des deux premières positions au classement général. «On a été clutch à la fin! Ce sont des moments comme ça qui font la différence. On avait confiance qu'on pouvait revenir, on l'a fait toute la saison et on l'a fait aussi dans la dernière série contre Moncton.»

Les deux équipes se retrouvent pour le deuxième acte de cette série vendredi soir.

Carnet de notes

Michel Angers et son homologue de Rouyn-Noranda ont convenu d'un petit pari amical avant le début de la finale. Le maire dont l'équipe pliera l'échine devra porter le gilet de la formation gagnante pendant une journée, en plus faire flotter le drapeau de la ville adverse... Jean-Christophe Beaudin n'a fait que quelques apparitions dans le camp des Huskies et visiblement, il n'était pas à l'aise. Gilles Bouchard n'a pu garantir sa présence au deuxième match. «Il est évalué à chaque jour.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer