Bouchard veut revenir l'an prochain

Claude Bouchard aimerait être de retour derrière le... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude Bouchard aimerait être de retour derrière le banc des Cataractes la saison prochaine.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint John) Embauché comme lanceur de relève, Claude Bouchard souhaite être lanceur partant la saison prochaine!

Le pilote des Cataractes, qui attendait cette deuxième chance de diriger dans la LHJMQ depuis 10 ans, est débarqué en Mauricie à la fin de l'hiver sans trop d'attentes, en voulant simplement profiter du moment présent. Il avait sauté sur une occasion de diriger une équipe ultra talentueuse, avec comme mandat de lui injecter de l'émotion. Pour régler ses comptes avec un milieu qui l'a un peu snobé ces dernières années, c'était l'opportunité rêvée!

Deux mois plus tard, Bouchard a certainement confondu les sceptiques. Le club qu'il dirige est à une petite victoire de la grande finale, et c'est maintenant «son» équipe. Il sait bien qu'elle sera presque aussi puissante la saison prochaine avec le retour des Beauvillier, Girard, Yan, Gignac, Olivier, Sylvestre, Welsh et compagnie. Il espère de tout coeur être invité à poursuivre le travail.

«Ce n'est pas à moi de juger les résultats. Mais comme entraîneur, tu veux voir une progression de ton équipe, tant sur le plan individuel que collectif. Là-dessus, je pense que c'est positif», lance Bouchard. «Ça va bien depuis mon arrivée. J'aime la synergie au sein de l'organisation. Les résultats sont bons. J'y ai pris goût, je vis des choses spéciales. Cette adrénaline-là, c'est impossible à reproduire dans un gymnase avec des étudiants.»

Bouchard fait référence à sa carrière d'enseignant. S'il est à Shawinigan en ce moment, c'est parce que la commission scolaire qui l'emploie lui a octroyé un autre congé sans solde. Pour l'an prochain par contre, rien n'est réglé à ce sujet. Il aura la réponse de la commission scolaire d'ici juin.

«C'est sûr que mon sort dépend beaucoup de la décision de la commission scolaire. On verra. Je n'ai pas trop le temps de penser à ça, le rythme de travail est très soutenu en séries. Le plan a toujours été d'attendre à la fin de l'année pour discuter de la suite des choses avec Martin (Mondou). Rien n'a changé, et je suis très à l'aise avec ça. Tout le monde est en mission chez nous présentement.»

Reconnu pour pousser ses équipiers, le vieux routier croit qu'il n'aurait aucun problème à ajuster ses méthodes dans le cadre d'un mandat plus long.

«Il y a toujours des ajustements à faire, dépendamment du contexte. Ceci dit, il y a des choses importantes à respecter, en saison comme en séries. Plus tu implantes ça tôt, plus tu peux connaître du succès.»

S'il revient à la barre de l'équipe, il est acquis que Bouchard sera entouré différemment. Son adjoint Mario Richer a déjà accepté de prendre les guides des Gothiques d'Amiens la saison prochaine en France dans la Ligue Magnus. Ce n'est pas une surprise pour les Cataractes, Richer avait prévenu Mondou avant son embauche de son désir de retourner en Europe le plus rapidement possible.

Par ailleurs, Steve Larouche écoule actuellement les derniers mois de son entente avec la plus vieille formation de la LHJMQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer