Une bague avant le record pour Cadorette

La prochaine victoire de Philippe Cadorette lui permettra... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La prochaine victoire de Philippe Cadorette lui permettra de devenir le gardien le plus victorieux de l'histoire de la LHJMQ en séries éliminatoires.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Les Cataractes auront une première chance d'en finir avec les Sea Dogs vendredi soir. Un triomphe sépare les hommes de Claude Bouchard d'une présence en finale, et ils auront l'occasion de le mettre en banque dans un Centre Gervais Auto rempli à pleine capacité.

Ce gain aurait une signification particulière pour Philippe Cadorette, puisqu'il deviendrait le gardien le plus victorieux de l'histoire de la LHJMQ en séries. Mercredi soir à Saint John, il a rejoint Zachary Fucale, avec 49 victoires au compteur. Le record lui appartiendra totalement dès qu'il sera en mesure de soutirer une autre décision positive.

Excité par ce fait d'armes à sa portée, Cadorette? Pas vraiment. D'abord, ce n'est pas tellement dans sa nature. Et puis il a les yeux sur quelque chose de plus gros: il vise la Coupe du Président.

«Le record, c'est l'fun, c'est sûr. Mais toutes ces victoires n'ont pas la même signification si elles ne sont pas accompagnées par une grosse bague!», a lancé le portier de 20 ans, conscient évidemment que c'est sa dernière occasion de mériter un championnat.

«À chaque printemps, c'est l'objectif. Je suis passé proche deux fois. Chez les juniors, c'est ma dernière chance, et je vais tout faire pour la saisir», a ajouté l'ex-vedette du Drakkar de Baie-Comeau, dont le seul faux pas depuis le début des séries a été le match numéro un de la demi-finale, où il a permis six buts sur 25 tirs.

Depuis, Cadorette est irréprochable. Il a quitté les Maritimes par avion avec ses coéquipiers mercredi soir une petite heure après avoir été proclamé la première étoile du quatrième match. «Ça ne s'est pas amorcé de la façon dont j'aurais voulu en demi-finale. Ce sont des choses qui peuvent arriver. Mais depuis, je suis content de mon jeu.»

Le facteur Imama

Un ancien compagnon d'armes à Baie-Comeau va maintenant tout tenter afin de l'empêcher de dépasser Fucale. Les Sea Dogs pourront en effet compter sur les services de Bokondji Imama vendredi soir, lui qui vient de terminer une suspension de sept matchs. Le pilote des Sea Dogs, Danny Flynn, croit que son homme fort peut dynamiser son équipe alors qu'elle est au bord du précipice. «Il a un impact dans tous les matchs où il joue. C'est un individu de très grande qualité, et un très grand compétiteur. Il va nous aider, c'est certain.»

Imama est probablement le joueur le plus craint de la LHJMQ. Mathieu Olivier, l'un des éléments en mesure de lui répondre dans le camp shawiniganais, ne veut pas trop faire un plat de sa présence. «C'est un joueur comme un autre, avec ses forces et ses faiblesses comme tout le monde. On le connaît bien», assure le gros attaquant de 18 ans.

«Chaque joueur a un rôle à jouer au sein de son équipe. C'est vrai aussi pour Imama. Il s'agit simplement de prendre conscience qu'il est sur la glace, afin de ne pas se faire surprendre», renchérit Gabriel Sylvestre, défenseur de 17 ans reconnu pour ne pas avoir froid aux yeux. Le vétéran de 20 ans Matt Murphy l'a appris à ses dépens le week-end dernier lorsqu'il s'est rué sur lui lors d'une mêlée! Renversé par Sylvestre lors du deuxième match, Murphy a terminé sa soirée au bout du banc, blessé à une épaule. S'il a été en mesure de reprendre sa place à la ligne bleue des Sea Dogs à Saint John, l'ex-capitaine des Remparts ne semble pas au sommet de sa forme actuellement.

Les Sea Dogs devraient logiquement revenir avec Alex Bishop entre les poteaux pour ce match sans lendemain. Laissé de côté par son entraîneur lors du quatrième match, le gardien titulaire des Sea Dogs Marc-Antoine Turcotte montre un pourcentage d'efficacité de ,814 face aux Cataractes. À son premier départ en carrière en séries mercredi, Bishop a bien paru dans la défaite de son équipe en prolongation, même s'il a cédé quatre fois sur 24 tirs.

La rondelle tombera au centre de la glace à 19 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer