Deuxième acte d'une jeune rivalité

Les Cataractes avaient eu le dessus sur les...

Agrandir

Les Cataractes avaient eu le dessus sur les Sea Dogs en demi-finale de la Coupe Memorial.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Elles ont beau être séparées par 850 kilomètres, les organisations des Cataractes et des Sea Dogs semblent être liées par le destin depuis 2011.

C'est à ce moment que les Cataractes ont été choisis pour présenter le tournoi de la Coupe Memorial en mai 2012. Leurs principaux rivaux dans cette course, les Sea Dogs, ont avalé la décision du comité de sélection de travers.

Normal, il est impossible de nier que les Sea Dogs avaient une meilleure candidature que les Cataractes. Les infrastructures à Saint John sont certainement plus attrayantes qu'à Shawinigan. Et puis sur la glace, les Sea Dogs de Mike Kelly étaient supérieurs à l'équipe de Martin Mondou. La confiance était grande, au Nouveau-Brunswick, d'avoir déposé le meilleur dossier de candidature.

Le hic, c'est qu'il y avait des doutes sur la façon pas très catholique des Sea Dogs d'assembler leur équipe. Des gars comme Jonathan Huberdeau, Pierre Durepos et quelques autres avaient juré à tout le monde qu'ils se dirigeaient vers la NCAA... avant de brusquement changer d'avis une fois leur nom prononcé par les Sea Dogs au repêchage midget.

Et en raison de l'arrivée miraculeuse de ces surdoués, l'équipe terrorisait tout le monde sur la glace. Ça faisait bien mal paraître Gilles Courteau, qui s'efforce à chaque année de défendre l'intégrité de son repêchage.

Il y avait aussi le fait que les Cataractes avaient déposé un dossier plus étoffé que celui de l'Océanic, trois ans auparavant, pour tenir la Coupe Memorial de 2009. Ce qui n'avait pas empêché le comité de pencher pour Rimouski, un marché important pour le circuit Courteau! Donc, la ligue en devait une aux Cataractes et c'est visiblement la portée sentimentale de la candidature de la plus vieille concession de la LHJMQ qui a eu le dessus sur le cahier de charge comme tel.

Les Sea Dogs n'ont pas digéré du tout ce verdict. Avec leur grosse machine de hockey bien huilée, ils s'étaient promis de venir gâcher la fête en Mauricie. Ils ont bien failli accomplir leur mission. Grâce à leur deuxième Coupe du Président d'affilée, ils ont été invités au tournoi en tant que champions de la LHJMQ. Dans la phase préliminaire, ils ont renversé le club hôte.

Puis les deux équipes ont renoué en demi-finale, dans l'un des matchs les plus excitants de l'histoire du hockey junior en Mauricie. Ce sont toutefois les Cataractes qui ont eu le dessus à la fin de la soirée, deux jours avant de s'approprier le trophée le plus dur à soulever toutes ligues confondues dans le sport collectif.

Un nouveau cycle

Après mai 2012, les deux clubs ont pris le même chemin pour se rebâtir au sein d'un nouveau cycle. Les deux campagnes suivantes ont été difficiles, tant à Shawinigan qu'à Saint John. Les Sea Dogs ont perdu Gerard Gallant, qui a gradué chez les pros avec le Canadien. Kelly a été congédié quelques mois plus tard. Éric Veilleux a quant à lui préféré Baie-Comeau à Shawinigan et Mondou n'a pas eu la main très heureuse en confiant le poste à un pilote sans expérience junior, Denis Chalifoux.

Cette période de turbulences a permis aux deux organisations de bénéficier d'excellents choix au repêchage, et donc de reconstruire autour de surdoués. Saint John a misé sur Nathan Noël, Thomas Chabot, Luke et Matt Green et Joe Veleno, les Cataractes sur Anthony Beauvillier, Brandon Gignac, Nicholas Welsh, James Phelan (qui a rapporté Gabriel Gagné), Samuel Girard, Gabriel Sylvestre et Jocktan Chainey (qui a permis l'acquisition de Cavan Fitzgerald).

Ce sont ces deux noyaux qui ont rendez-vous à partir de vendredi pour le deuxième acte de cette jeune rivalité. La première bataille s'est terminée à l'avantage des Shawiniganais et il y a une grosse bannière jaune dans les hauteurs du Centre Gervais Auto pour en témoigner.

Un duel épique qui aura peu de répercussions sur ce qui s'en vient, puisque les acteurs principaux ont changé dans les deux camps, à l'exception de Mondou et de Steve Larouche chez les Cataractes.

Par contre, la confrontation qui nous attend au cours des 10 prochains jours va mettre la table pour la saison prochaine alors que ces deux clubs seront à nouveau des prétendants à la Coupe du Président! Tous les ingrédients sont réunis pour que l'émotion soit au rendez-vous dans cette demi-finale...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer