Les Cataractes à une victoire de la troisième ronde

Pour sortir de l'Île-du-Prince-Édouard en position d'accéder au... (Darrell Theriault)

Agrandir

Pour sortir de l'Île-du-Prince-Édouard en position d'accéder au carré d'as pour la première fois depuis 2009 avec une autre victoire, les Shawiniganais ont eu besoin d'opportunisme, d'unités spéciales solides... et d'un peu de chance.

Darrell Theriault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Les Cataractes ont évité de peu la grande catastrophe jeudi soir à Charlottetown.

Le col bleu Mathieu Olivier a connu un... (Darrell Theriault) - image 1.0

Agrandir

Le col bleu Mathieu Olivier a connu un fort match pour les Cataractes. En plus de défendre la courte avance des siens en troisième période, l'attaquant a inscrit le premier but du match sur un tir de pénalité.

Darrell Theriault

Un but de Gabriel Gagné inscrit en troisième a procuré une victoire de 6-4 aux hommes de Claude Bouchard et fait oublier qu'ils ont bousillé une avance de quatre buts en l'espace de quelques minutes en deuxième période.

Pour sortir de l'Île-du-Prince-Édouard en position d'accéder au carré d'as pour la première fois depuis 2009 avec une autre victoire, les Shawiniganais ont eu besoin d'opportunisme, d'unités spéciales solides... et d'un peu de chance.

Contrairement aux quatre premiers matchs de la série, ils ne formaient pas la meilleure équipe sur la glace jeudi soir. Les Islanders ont frappé quatre poteaux au cours du match, dont une barre transversale par Daniel Sprong alors que la marque était 4-4.

Les arbitres ont également refusé un but à Alexis Vanier, parce qu'Oliver Cooper avait les deux patins dans le demi-cercle réservé au gardien. Un appel bien impopulaire au Eastlink Center, puisque Cooper n'a pas touché à Cadorette malgré sa position.

Mais les Islanders ont perdu haut la main la bagarre des unités spéciales. Les Cataractes ont marqué un but en deux tentatives sur le jeu de puissance, les Islanders ont eu besoin de sept essais pour réaliser la même chose. Les visiteurs ont de plus fait mal à leurs rivaux avec un but en désavantage numérique, et ils ont réussi à provoquer un tir de pénalité sur cette facette du jeu, dont Mathieu Olivier a brillamment profité en première période.

Les Islanders avaient quand même le sentiment de mériter un meilleur sort. Ils tiraient de l'arrière par quatre buts au milieu de la deuxième quand Jim Hulton a senti le besoin de stopper l'hémorragie. Un petit discours qui est arrivé à point, et qui a complètement changé l'allure de la soirée.

Trente secondes plus tard, Kameron Kielly marquait un premier but pour les locaux. Puis Alexis Vanier a rapidement fait 4-2, obligeant Claude Bouchard a commander à son tour son temps d'arrêt. Il n'a pas eu le même succès que Hulton, ses joueurs étaient vraiment ébranlés et ils ont accordé deux autres buts avant la fin de la période.

Avec plus de temps à sa disposition, Bouchard a eu la main plus heureuse au deuxième entracte. Les deux équipes ont livré une excellente troisième période, où Gagné a joué les héros en faisant dévier un tir de Cavan Fitzgerald derrière Mason McDonald.

Avec 13 minutes à écouler, les Cataractes ont alors décidé de s'appliquer à protéger d'abord et avant tout Philippe Cadorette. Bouchard a davantage utilisé ses cols bleus comme Samuel Blier et Mathieu Olivier et les Cataractes ont tenu le coup jusqu'à ce que Dmytro Timashov marque dans un filet désert avec quelques secondes à écouler au duel.

«Les deux buts en une minute nous ont fait paniquer. Avant ça on jouait bien. Ça fait partie de l'apprentissage. On n'a pas énormément d'expérience en séries...», faisait valoir Bouchard, très calme au cours de son point de presse.

«Le point positif, c'est que nous sommes revenus en troisième. Ça démontre un certain caractère. Faut donner du crédit à l'autre équipe aussi. On a tendance à oublier qu'on affronte une équipe qui a assemblé la deuxième meilleure fiche de la ligue après la période des transactions. On n'est pas seuls sur la glace... Le message après la deuxième, c'était qu'il fallait se retrousser les manches. Je suis resté positif, j'ai partagé l'une de mes expériences avec le Drakkar il y a trois ans. La morale de l'histoire, c'est que ce n'est jamais fini. Les gars ont bien répondu en troisième.»

Gagné savourait quant à lui le moment. «Je ne me suis jamais rendu aussi loin en séries, alors c'est sûr que c'est un très gros but pour moi. Je suis content d'être allé le chercher et de sortir d'ici avec la victoire, ce fut un match éprouvant. La clé, c'est qu'on a réussi à se regrouper en équipe après la deuxième», confiait l'espoir des Sénateurs, qui prend de plus en plus de place sur l'échiquier offensif des Cataractes.

«Ça n'allait pas à mon goût à mon arrivée. Les partisans des Cataractes sont en train de découvrir le vrai Gabriel Gagné!»

Dans l'autre vestiaire, Jim Hulton ne rendait pas les armes, bien au contraire. «C'est sans contredit notre meilleur match de la série, mais nous l'avons perdu! Ce sont des choses qui arrivent en séries. À cette période de l'année, il n'y a rien de facile. Ça prend du caractère pour continuer à avancer, et c'est ce qu'on devra démontrer à Shawinigan.»

Carnet de notes

Plus de 3300 billets ont déjà trouvé preneur en vue du sixième match de la série, qui sera disputé dimanche au Centre Gervais Auto. Si jamais un septième match était nécessaire, il a été programmé pour mardi soir... 

Avec la blessure de Simon Benoît mardi, Matthew Klebanskyj a retrouvé son poste à la ligne bleue shawiniganaise... Le préfet de discipline, Raymond Bolduc, s'est déplacé à l'Île-du-Prince-Édouard pour assister au match de jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer