«Il faut trouver le moyen de leur faire très mal»

Claude Bouchard espère que ses équipiers maintiendront le... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude Bouchard espère que ses équipiers maintiendront le niveau d'effort déployé dans le quatrième match de la série, jeudi soir à Charlottetown.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Cataractes et Islanders ont bénéficié d'une journée de congé mercredi, avant de se retrouver à nouveau à Charlottetown pour le cinquième match de cette série égale 2-2 jeudi soir.

Les dernières heures ont été profitables pour refaire le plein d'énergie, mais Claude Bouchard va demander à ses hommes de revenir sur la surface de jeu dans le même état d'esprit qu'au précédent duel, remporté de brillante façon 6-2.

«C'est un congé qui fait du bien pour tout le monde. L'horaire est serré dans cette série avec le voyagement, on a laissé du lousse aux gars pour qu'ils puissent faire un peu le vide aujourd'hui. On leur a parlé seulement au souper, en leur expliquant qu'il fallait profiter du momentum acquis au dernier match», expliquait le pilote shawiniganais. «Tu ne contrôles pas le résultat. Mais le choix d'attitude nous appartient. On peut être content de notre dernière victoire, et s'installer dans une zone de confort. Mon expérience me dit que c'est une très mauvaise idée! Une zone de confort en série, ça n'existe pas. Il faut au contraire trouver le moyen de leur faire très mal, en bâtissant sur nos bons coups du dernier match.»

Bouchard sait bien que les Islanders se préparent à livrer le meilleur match de cette série jeudi. Si les Cataractes ne sont pas prêts pour une opposition encore plus vive, ils vont avoir une mauvaise surprise. «Si on se place dans leur peau, il est évident que les Islanders ne veulent pas s'en venir chez nous en déficit 2-3. Ils vont tout donner. Il faut patiner, faire des choses simples avec la rondelle et appliquer une pression constante dans les trois zones. Quand on fait ça, on devient une équipe contre qui c'est très difficile de jouer», analyse-t-il, en ajoutant que la notion de discipline va être au coeur de son plan de match. «Tous les matchs de cette série se ressemblent. On part avec force, puis ce sont des pénalités qui brisent notre rythme. Il est temps de s'ajuster.»

Arrivé en poste à un mois des séries, Bouchard dit ne pas avoir eu le temps de briser cette fâcheuse manie de se ramasser au cachot pour de mauvais motifs. Il aurait aimé avoir quelques semaines de plus pour faire disparaître cette mauvaise habitude. «C'est quelque chose que tu dois corriger tôt en saison. Je ne sais pas comment ça fonctionnait avant mon arrivée, mais c'est un problème. À ce stade-ci de l'année, tu peux pénaliser un gars pendant quelques minutes comme je l'ai fait mardi avec Dennis Yan, mais la victoire est tellement importante que tu dois te limiter à ça. Si j'avais eu plus de temps à ma disposition, tu peux être sûr que les choses seraient différentes!»

Les Cataractes vont procéder à au moins un changement à leur alignement puisque la recrue Simon Benoît a été blessé mardi. Il ne sera pas disponible avant la semaine prochaine. Bouchard disait mardi se laisser quelques heures de réflexion pour choisir son remplaçant.

Partager

À lire aussi

  • Timashov a retrouvé ses repères

    Cataractes

    Timashov a retrouvé ses repères

    Dmytro Timashov a rassuré ses patrons quand son club s'est pointé en séries. Si ses premiers mois dans l'uniforme des Cataractes ont été marqués par... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer