Départ explosif pour les Cataractes

Les Cataractes ont entamé leur série face aux... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Cataractes ont entamé leur série face aux Islanders en force, jeudi soir à Shawinigan, en signant une victoire convaincante de 5-3.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Les Cataractes ont entrepris du bon pied leur série quart de finale les opposant aux Islanders de Charlottetown.

Grâce à un départ canon qui leur a procuré une avance de 3-0 après 20 minutes, les hommes de Claude Bouchard ont filé vers un gain de 5-3 empoché devant près de 2800 fans réunis au Centre Gervais Auto.

Ça allait un peu trop vite pour les visiteurs en début de match. Les joueurs Jim Hulton étaient débordés par la vitesse des locaux, qui ont travaillé en territoire ennemi comme s'ils étaient dans leur salon en première période tellement ils avaient toujours une longueur d'avance sur leurs rivaux. Cette belle énergie a mené directement aux buts de Brandon Gignac et d'Alexis D'Aoust.

Puis, en fin d'engagement, une bourde en territoire central d'Alexis Vanier durant un jeu de puissance a permis à Alex Pawelczyk d'envoyer Danny Moynihan en échappée, et il a percé Mason McDonald pour gonfler l'avance à 3-0.

Une deuxième période plus partagée

Curieusement, Gignac a réveillé les visiteurs en début de deuxième en trompant à nouveau McDonald. Les Islanders ont connu leurs meilleurs moments de la soirée à cet instant précis, revenant dans le match grâce aux filets de Mitchell Balmas et Bradley Kennedy. Philippe Cadorette s'est alors interposé en signant quelques gros arrêts pour stopper le ralliement, et il a été récompensé par le filet d'assurance de Gabriel Gagné.

Coincés dans le rétroviseur des Cataractes depuis le début de la soirée, les Islanders n'ont jamais réussi à s'en extirper, même si Keith Getson a ramené l'écart à deux buts avec 15 minutes à écouler au duel.

En fin de match, alors que les Islanders avaient ramené leur gardien au banc, Philippe Cadorette a tenté de lui-même marquer dans le filet désert, son tir ratant la cible par quelques pouces seulement.

C'était la deuxième fois depuis son arrivée à Shawinigan que Cadorette tentait cette manoeuvre. À défaut de s'offrir un but pour son 21e anniversaire de naissance, le vétéran portier s'est approché à six victoires du record de Zach Fucale pour le plus grand nombre de victoires en séries. 

«Quand j'ai vu que j'avais le temps, j'ai tenté ma chance! Sur le coup, je croyais que j'avais réussi. Mais quand j'ai vu la rondelle bondir à la ligne bleue, j'ai su que j'avais manqué mon coup», souriait Cadorette.

«Ce fut une bonne performance, malgré un petit relâchement en deuxième. On affronte une équipe talentueuse, elle a réussi à se fabriquer de bonnes chances de marquer à ce moment-là.»

«Leur premier but a fait en sorte que nous avons joué sur les talons. On ne peut pas jouer comme ça contre une équipe aussi douée. J'ai trouvé que nous avons quand même bien fermé le jeu en troisième par la suite. Nous avons eu l'avance seulement une fois face au Phoenix, ça fait partie de notre apprentissage de vivre une situation comme celle-là ce soir. J'ai aimé notre jeu sur les unités spéciales. On sait qu'on a eu du mal en désavantage numérique en première ronde, on a fait le travail ce soir. Et en avantage numérique, on a créé de bonnes chances. C'est positif», notait pour sa part Claude Bouchard.

«Ça fait du bien d'amorcer la série par une victoire. Ce fut un match offensif, je m'attends à la même chose pour le reste de la série. Il y a du talent des deux côtés. Il faut être conscients que les Islanders vont être meilleurs demain», opinait pour sa part Samuel Girard, auteur de deux mentions d'aide.

Dans l'autre vestiaire, Jim Hulton évaluait qu'il y avait eu deux moments-clés. «On respectait trop les Cataractes en début de match. Ça nous a fait mal. On a bien joué par la suite. À 4-2, on a eu de bonnes chances de marquer, sans réussir à capitaliser. Peu de temps après, les Cataractes ont ajouté un cinquième but», rappelait le pilote des Islanders, qui a retiré Mason McDonald du match après 40 minutes. «Ça n'avaient rien à voir avec sa performance, on voulait changer le momentum.»

Hulton connaît exactement les ajustements à apporter en vue du second duel vendredi soir. «Il faut jouer 60 minutes! Pas 40, pas 50. À cette période de l'année, tu ne peux pas t'en sortir si tu ne donnes pas 60 minutes. Et il faut être meilleurs à forces égales.»

Carnet de notes

Attaquant étoile des Islanders, Filip Chlapik n'a pas été en mesure de prendre part au premier duel de la série... Chez les Cataractes, Claude Bouchard a permis à Charles Taillon de disputer un premier match en séries. Mais Taillon a surtout vu de l'action du bout du banc, le pilote des Cataractes utilisant très peu son quatrième trio... Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont volé l'avantage de la glace aux Sea Dogs dès leur premier affrontement à Saint-John jeudi. Une victoire de 4-1 où apparaissent les empreintes digitales du vétéran Michaël Joly, auteur d'un truc du chapeau. Les deux autres séries quarts de finale s'ébranlent vendredi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer