Les Cataractes s'éclatent face à l'Océanic

Anthony Beauvillier a participé au festin aux dépens... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Anthony Beauvillier a participé au festin aux dépens du gardien Louis-Philip Guindon en s'offrant un doublé.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Réputés pour faire le strict minimum afin d'empocher les deux points à l'enjeu, les Cataractes ont cette fois poussé pendant 60 minutes mercredi face à l'Océanic de Rimouski. Résultat, un beau pique-nique de 7-1 face aux champions en titre de la LHJMQ, dégusté devant 3200 personnes ravies au Centre Gervais Auto.

Bien sûr, les monarques sont bien différents du printemps passé. Mais ils ont quand même passé toute la saison dans la première moitié du classement, et ils peuvent encore compter sur un gardien élite entre les poteaux en Louis-Philip Guindon.

Or, ce dernier a été haché à la moulinette par l'offensive shawiniganaise, qui l'a percé six fois sur 24 tirs. Guindon a été faible sur un but, celui de Brandon Gignac, mais pour le reste, c'est toute l'équipe de l'Océanic qui a été débordée par un club qui a enfin montré de l'appétit.

Les visiteurs avaient pourtant pris l'avance 1-0 en début de match, le seul faux pas de Philippe Cadorette, solide avec 30 arrêts. Une mauvaise pénalité en fond de territoire ennemi a alors permis à l'attaque massive des Cataractes de sauter sur la glace, ce qui a mené au 43e filet d'Alexis D'Aoust. Moins de deux minutes plus tard, c'était au tour de son capitaine Anthony Beauvillier de battre Guindon après une feinte magistrale sur une échappée. Gabriel Gagné s'est invité au party des buteurs par la suite, puis Danny Moynihan a fait 4-1 dans la dernière seconde de jeu en première pour étourdir d'aplomb les Rimouskois!

Bonne deuxième

Les Shawiniganais ont gardé la pédale au plancher en deuxième. Moynihan et Beauvillier ont de nouveau enfilé l'aiguille tout comme Gignac. Avec une marque de 7-1, le duel a perdu de sa saveur. La troisième a été disputée pour la forme et l'Océanic a eu droit à quelques chances de marquer, ce qui a permis à Cadorette de s'illustrer.

«C'était mon 9e match, et c'est la deuxième fois que nous jouons 60 minutes. C'était le mot d'ordre avant le match, je suis content. On sent que les joueurs ont la volonté d'appliquer ce qui est demandé», expliquait Bouchard. «On avait connu un départ similaire face aux Remparts au dernier match. Nous avons été plus opportunistes cette fois. Et surtout, on ne s'est pas endormi en deuxième. On a challengé les gars au premier entracte là-dessus, en demandant des choses précises. Elles ont été livrées. C'est très positif.»

Dans la victoire, des gars comme Moynihan et Gagné, plongés dans des léthargies, ont certainement réussi à se débarrasser de cette petite pression qui vient avec ce genre de séquence. «On n'était pas inquiet. Ils avaient des chances de marquer. Ce sont des bons joueurs, on savait que ça allait finir par tourner pour eux».

Moynihan tenait sensiblement le même discours. «C'est sûr que ça fait du bien, une soirée comme celle-là. Les chances étaient là dernièrement, j'étais un peu malchanceux. Ce soir, ça fonctionné. Et ça fonctionné pour toute l'équipe, on a joué 60 bonnes minutes de jeu. C'est une performance sur laquelle on peut bâtir», a dit le vétéran de 20 ans, content d'évoluer avec Dennis Yan et Dmytro Timashov. «Je trouve que la chimie se développe rapidement. Nous pouvons amener beaucoup de vitesse sur la glace.»

Beauvillier disait lui aussi se plaire avec Brandon Gignac et Alexis D'Aoust comme ailier. «Ç'a toujours fonctionné avec Alexis. Brandon est un gars qui aime passer la rondelle, alors qu'Alexis et moi nous aimons tirer. C'est une bonne combinaison», soulignait le capitaine, qui revendique sept buts et sept passes à ses six derniers matchs.

Dans l'autre vestiaire, Serge Beausoleil rendait crédit aux Cataractes. «Ils ont beaucoup tourbillonné, on n'a jamais été vraiment dans le match à partir du moment où ils ont marqué. De notre côté, on traverse une période un peu plus difficile. On a une jeune équipe, et on doit trouver des solutions d'ici aux séries.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer