Week-end parfait pour les Cataractes

Les Cataractes ont signé deux gains ce week-end.... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Les Cataractes ont signé deux gains ce week-end.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Alexis D'Aoust a pris les choses en main ce week-end pour les Cataractes. Le Trifluvien de 19 ans a atteint le plateau des 40 buts avec un doublé samedi dans une victoire de 3-1 face aux Islanders de Charlottetown, avant de briser les reins du Drakkar dimanche, qui est reparti de Shawinigan avec une défaite de 5-1.

Brillants face aux Islanders samedi, les Shawiniganais ont été moins spectaculaires face au Drakkar. Claude Bouchard a dû hausser le ton au deuxième entracte, un geste qui a entraîné une troisième période plus autoritaire de la part des locaux, qui ont réussi à se distancer de la pire équipe au classement général.

Après avoir marqué le deuxième but des siens en deuxième, D'Aoust a fait plier les genoux du Drakkar en début de troisième avec une passe magique à Anthony Beauvillier, qui n'en demandait pas tant pour porter la marque à 3-1. Alex Pawelczyk a ensuite creusé l'écart en avantage numérique, puis Samuel Asselin a complété la marque dans un filet désert. L'autre buteur des gagnants fut Gabriel Gagné, qui a fait dévier un tir de Gabriel Sylvestre derrière l'ex-Cataractes Antoine Samuel, solide dans la défaite des siens. À l'autre bout de la patinoire, Mikhail Denisov a contribué activement au gain avec une récolte de 23 arrêts.

«Il y a une raison pour laquelle notre équipe avait un dossier de 6-9 dans le deuxième match d'une séquence de deux en moins de 24 heures. Moi c'était ma première séquence du genre, et je n'ai pas aimé notre début de match», avouait Bouchard, en refusant de prendre le crédit pour le réveil de sa troupe. Il préférait de loin braquer les projecteurs sur Anthony Beauvillier. «Ça va arriver des départs moins intéressants. L'important, c'est comment on se relève. Je lève mon chapeau à Anthony Beauvillier, qui a prêché par l'exemple dès la première. Si Beauvillier ne dit pas un mot dans le vestiaire, je n'ai aucun problème avec ça. L'important, c'est qu'il donne l'exemple. C'est ce qu'il a fait aujourd'hui, et c'est ce qu'il fait depuis mon arrivée avec l'équipe. Son trio a été excellent en fin de semaine», ajoutait le coloré pilote.

Beauvillier rendait la politesse à son nouveau patron. «Il n'était pas content de nos deux premières périodes, il s'est arrangé pour qu'on le sache! Sans dire qu'on a attendu en troisième pour travailler, c'est vrai qu'on a fini en force. Il y a beaucoup de positif à retirer de cette fin de semaine», proposait le capitaine, qui complimentait D'Aoust pour sa passe lumineuse en troisième. «Il m'a surpris pour vrai, il y avait très peu d'espace pour faufiler cette rondelle jusqu'à moi. C'était une passe parfaite... C'est pas moi qui va se plaindre de marquer des buts comme celui-là!»

Alexis D'Aoust lutte toujours pour le deuxième rang... (Andréanne Lemire) - image 2.0

Agrandir

Alexis D'Aoust lutte toujours pour le deuxième rang des marqueurs dans la LHJMQ.

Andréanne Lemire

D'Aoust, pour sa part, affichait sa modestie habituelle. Il avoue quand même commencer à rêver de toucher au prestigieux plateau des 50 buts. «Si je continue d'aller au filet, si je continue à garder mon jeu simple, c'est possible. Ceci dit, ce n'est pas quelque chose à laquelle je pense. Je me concentre sur les succès d'équipe», martelait le dynamique ailier droit, dont le nom commence à se propager joyeusement sur le galerie de presse entre les dépisteurs. «Ce n'est pas un secret, j'ai été déçu l'an dernier de ne pas obtenir au moins une invitation pour un camp professionnel. C'était une motivation en début de saison de prouver que j'en méritais une.»

Dans l'autre vestiaire, Steve Ahern était déçu de la fin de match de ses hommes. «J'étais fier des deux premières périodes. En troisième, on a regardé les Cataractes jouer. Comme on l'avait fait dans les premières minutes de jeu. On ne croit pas encore qu'on peut battre ce genre d'équipe-là», analysait Ahern, qui avait vu son club lui offrir cinq points sur une possibilité de six depuis qu'il a limogé Marco Pietroniro dimanche dernier. C'était donc son premier revers en temps réglementaire en quatre sorties et il avait quelques reproches à faire à Bouchard sur la gestion de son personnel. «J'ai failli briser la vitre entre nos deux bancs en première. Beauvillier était utilisé aux deux présences, je trouvais ça ordinaire. J'aime beaucoup Beauvillier, mais pas autant que ça!»

Ahern a profité de son passage en Mauricie pour complimenter Samuel, obtenu en retour de Philippe Cadorette aux Fêtes. «Il est exceptionnel depuis son arrivée chez nous. Et il montre du leadership en plus. Ce sera au prochain entraîneur à décider mais à mon avis, il pourrait faire un bon capitaine! C'est un gars mature, qui va se faire repêcher par un club de la LNH en juin. Ce fut une bonne transaction pour les deux équipes.»

Carnet de notes

Steve Ahern a rencontré Martin Bernard, Judes Vallée et Mario Duhamel pour le poste de pilote chez le Drakkar. Un poste dont lui-même ne veut pas, malgré ses récents succès à la barre de l'équipe. «Ça fait juste une semaine que je fais ce job et j'ai mal partout! Et puis, c'est le divorce assuré avec ma femme si je prends le travail! Vraiment, c'est impossible.» Pas de décision imminente dans ce dossier à l'horizon, Ahern veut consulter ses patrons en conseil d'administration le 8 mars avant de passer à la prochaine étape.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer