Des rôles redistribués derrière le banc

Steve Larouche (sur la photo) a repris sa... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Steve Larouche (sur la photo) a repris sa place à la tête du groupe d'attaquants en plus de conserver les guides de l'attaque à cinq tandis que Mario Richer a hérité des défenseurs et du désavantage numérique.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Claude Bouchard avait promis de ne pas tout chambouler dans l'entourage des Cataractes et il s'en tient à son plan. N'empêche que depuis son arrivée à Shawinigan, de petits changements stratégiques ont été apportés derrière le banc et il faut admettre que les premiers résultats ont été concluants.

Ainsi, Steve Larouche a repris sa place à la tête du groupe d'attaquants en plus de conserver les guides de l'attaque à cinq tandis que Mario Richer a hérité des défenseurs et du désavantage numérique.

Pour Larouche, il s'agit d'un rôle qu'il connaît bien et qu'il remplissait au printemps 2012 lors de la conquête de la Coupe Memorial. D'ailleurs, Claude Bouchard n'a pas hésité à contacter Éric Veilleux afin d'avoir son opinion sur son ancien assistant.

«Je voulais séparer les tâches selon leurs qualités. J'ai confiance en eux, ils ont assez de millage dans cette ligue. Je sais qu'en tant qu'adjoint, tu veux avoir des responsabilités. J'étais dans cette chaise pas plus tard que la semaine passée!», souligne celui qui a vu son avantage numérique lui offrir sept buts en 13 occasions le week-end dernier.

Enfin installé!

Après une première semaine mouvementée à la barre des Cataractes - ponctuée par des matchs à Baie-Comeau et Drummondville ainsi qu'un aller-retour au Saguenay lundi pour compléter son déménagement - Bouchard a enfin pu s'installer au coeur du Centre Gervais Auto, où l'équipe disputera huit de ses 11 derniers matchs.

À vrai dire, mis à part un week-end en Abitibi, les Cataractes n'auront pas à se déplacer plus loin que Victoriaville avant la fin du calendrier régulier. Voilà un scénario idéal pour un entraîneur qui débarque dans un vestiaire à cette période de l'année.

«Là, c'est la vraie routine qui commence!», commente le volubile pilote. «À ce stade-ci, dans les conditions dans lesquelles j'arrive, c'est préférable d'avoir une cédule comme ça. C'est plus évident pour avoir des entraînements de qualité.»

Parmi les détails à améliorer, Bouchard aimerait bonifier le contrôle de rondelle de ses équipiers en zone adverse en plus d'attaquer avec plus d'insistance le filet ennemi. Tout ça, avec la pédale au plancher, bien évidemment. 

«On a marqué sur des retours de lancers ce week-end, c'est positif», note-t-il. «L'équipe joue déjà bien. Mais l'objectif, c'est d'être meilleurs de jour en jour afin d'aller chercher un niveau de jeu qui va nous permettre de faire un bout de chemin en séries. Nous avons un mois pour le faire.»

Mercredi soir, lors de la visite des Tigres de Victoriaville au Centre Gervais Auto, Claude Bouchard devra se passer des services de Cavan Fitzgerald pour un deuxième match d'affilée. Le défenseur est toujours en attente du diagnostic d'un spécialiste, à la suite d'une blessure subie vendredi face au Drakkar.

Cependant, l'entraîneur recevra du renfort en attaque avec le retour au jeu de Mathieu Olivier, après une absence de trois matchs. Entre les poteaux, Philippe Cadorette sera à son poste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer