Match des meilleurs espoirs: Girard fébrile

Samuel Girard aura l'occasion de briller sous le... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Samuel Girard aura l'occasion de briller sous le regard de nombreux dépisteurs jeudi à Vancouver.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même s'il a ralenti un peu la cadence au niveau offensif, Samuel Girard est devenu au fil des dernières semaines un espoir plus attrayant aux yeux de la centrale de recrutement de la LNH.

Après avoir obtenu le cote C sur le premier relevé, le défenseur vedette des Cataractes de Shawinigan a été classé au 40e rang des meilleurs joueurs nord-américains sur le bulletin de mi-saison, une position qui lui donne accès au match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey jeudi soir à Vancouver.

Ce match, télédiffusé d'un océan à l'autre, est important pour ces jeunes qui aspirent à enfiler un maillot d'une équipe du circuit Bettman en juin prochain à Buffalo.

Les grands patrons des équipes de recrutement seront tous sur place. Plusieurs directeurs généraux feront aussi le déplacement pour voir en chair et en os les noms qui meublent les listes de leur personnel.

La dernière fois que tout ce beau monde était réuni, au championnat du monde des moins de 18 ans, Girard avait été éclatant. S'il peut enchaîner avec une performance semblable, il ne moisira pas longtemps dans les gradins à Buffalo! Il pourrait même s'endormir le soir en rêvant d'imiter son coéquipier Anthony Beauvillier, et créer une surprise en fin de première ronde...

«C'est sûr que je peux gagner des points. Ce n'est pas un match comme les autres. Il va rester beaucoup de hockey après ce match-là mais ça reste une étape importante dans la saison. C'est excitant. J'ai hâte d'être sur la glace.»

Il y a un piège associé à une sortie aussi médiatisée. Il est gros comme l'aréna. Girard est pleinement conscient qu'il ne doit pas chercher à ajouter inutilement du crémage sur le gâteau.

«Ce n'est pas une bonne idée de vouloir trop en faire dans un match comme ça. Je me prépare de la même façon, je veux jouer de la même façon que je le fais habituellement», lance la Tornade de Roberval, qui mène tous les arrières de la LHJMQ avec 49 points, dont six buts, en 46 matchs.

Girard se dit d'ailleurs satisfait de sa saison jusqu'ici. «Ça va bien. Comme tout le monde, j'ai des hauts et des bas. Les bons joueurs, ce sont ceux qui connaissent le moins de creux possible et c'est une des choses sur lesquelles je travaille», mentionne l'athlète de 17 ans, qui témoigne aussi du parcours en montagnes russes des Cataractes depuis quelques semaines.

«On gagne. Mais il y a eu des matchs serrés qui n'auraient pas dû être serrés. Il faut en donner plus, et il faut corriger ça rapidement.»

Sept autres joueurs de la LHJMQ participeront à l'événement, soit Pascal Laberge (Tigres), Pierre-Luc Dubois (Screaming Eagles), Julien Gauthier (Foreurs), Vitalii Abramov (Olympiques), Otto Somppi (Mooseheads), Luke Green (Sea Dogs) et Evan Fitzpatrick (Phoenix).

Du groupe, il faut particulièrement surveiller Gauthier et Dubois, identifiés par la LNH comme deux choix potentiels de première ronde. Gauthier, un gros attaquant droitier qui s'est taillé une place avec Équipe Canada junior, pourrait même percer le top 5!

La rondelle tombera à 21 h jeudi soir à Vancouver. Le match sera télédiffusé à l'antenne de TVA Sports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer