La nouvelle surface ne sourit pas aux Aigles

Le nouveau terrain synthétique du Stade Canac, à... (Le Soleil)

Agrandir

Le nouveau terrain synthétique du Stade Canac, à Québec, n'a pas permis aux Aigles de mettre un terme à leur séquence de défaites (6).

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Peu importe la qualité de la surface de jeu, les retraits au bâton et la longue balle permettent de savourer la victoire plus souvent qu'autrement. À l'occasion de l'inauguration de leur terrain synthétique, jeudi, les Capitales de Québec ont réuni ces deux éléments pour vaincre les Aigles de Trois-Rivières par 8-3 devant 3301 spectateurs au Stade Canac.

Jeremy Kehrt lançait son premier match de l'année... (Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Jeremy Kehrt lançait son premier match de l'année pour Trois-Rivières.

Le Soleil

C'était soir de découverte, à Québec, où les Capitales disputaient leur premier match de la saison sur le losange vert du vieux stade qui pourra être mieux utilisé par cette transformation.

Aucun mauvais rebond, de longues glissades amusantes pour les spectateurs et peu salissantes pour les joueurs, une défensive de qualité; le résultat fut positif, autant sur le plancher qu'au tableau indicateur dans ce match où le lanceur Keegan Yuhl, le receveur Maxx Tissenbaum et le troisième-but Yurisbel Gracial ont tous brillé.

«Ç'a été un match impeccable de notre part du début à la fin. Yuhl a donné le ton, il a été complètement dominant et on a généré de l'attaque tôt, ce qui leur a fait très mal. Je n'ai pas encore eu de commentaires sur le terrain, mais défensivement, les gars trippent et ceux qui ont déjà joué sur du synthétique aiment beaucoup ça», disait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini.

«J'ai joué sur plusieurs surfaces synthétiques, et de toutes mes expériences, c'est celle-ci qui se rapproche le plus d'un terrain naturel. Défensivement, c'est idéal. Je n'ai rien entendu de négatif de la soirée, même qu'on a rigolé quand les gars dépassaient le coussin en glissant... En plus, le terrain est beau», notait pour sa part le vétéran Jordan Lennerton à propos de la nouveauté.

Les Capitales ont accueilli le lanceur Jeremy Kehrt (0-1), qui effectuait un premier départ pour les Aigles, avec fracas. Ils ont inscrit deux points dès la première manche sur un simple de Yurisbel Gracial pour en ajouter deux autres, en troisième, sur un long circuit au champ centre droit de Maxx Tissenbaum (2e), auteur de trois coups sûrs. 

Gracial a terminé le match avec quatre points produits, poussant deux autres coéquipiers au marbre à l'aide d'un simple en sixième. Pendant ce temps, Yuhl, qui a commencé la saison dans la filiale AAA des Astros de Houston, ne donnait qu'un point sur deux coups sûrs en 6,2 manches, passant neuf frappeurs dans la mitaine pour savourer une première victoire dans la Ligue Can-Am.

Il s'agissait d'une quatrième victoire en autant de matchs pour les Capitales contre les Aigles, cette semaine. Pendant que la formation québécoise portait sa fiche à 8-5 en ce début de saison, celle de Trois-Rivières glissait à 3-11 avec cette sixième défaite d'affilée.

«L'histoire s'est répétée pour nous, on a donné des points tôt dans le match. En accordant huit points, 11 coups sûrs et huit buts sur balles, on n'avait quasiment aucune chance de gagner. Il n'y a pas de panique à y avoir avec Kerht, c'est un lanceur d'expérience de niveau AA et AAA depuis sept ans. Notre problème était plus en relève», résumait le gérant T.J. Stanton, dont les Aigles jouent au New Jersey, vendredi.

Les Aigles ont frappé six coups sûrs, dont deux par le Cubain Alexander Ayala. Ils ont inscrit leurs points en septième et huitième. «On a essayé de revenir, mais il était bien trop tard», ajoutait Stanton.

Sur le losange

Des représentant de la Ville de Québec, de Canac, du Complexe Baseball Victoria et des Capitales ont procédé à la coupe du ruban pour l'inauguration du terrain... L'équipe nationale cubaine arrive au Canada, samedi, et son camp de base sera situé à Trois-Rivières... 

Le voltigeur cubain Julio Pablo Martinez rejoindra pour sa part les Capitales, en fin de semaine. Il s'entraînera avec l'équipe jusqu'à ce qu'un poste ne se libère pour lui à Québec ou avec les Aigles... Le releveur Miles Moeller a raté les derniers matchs en raison d'une blessure aux côtes. Il a recommencé à lancer sans douleur, jeudi... 

Les Champions d'Ottawa ont manifesté de l'intérêt pour rapatrier le Gatinois Philippe Craig-St-Louis, mais les Capitales n'ont présentement pas l'intention de s'en départir.

Andrew Chin n'aura fait que passer à Trois-Rivières

Histoire de faire de la place dans l'alignement pour le retour du vétéran lanceur Jeremy Kehrt, le gérant des Aigles T.J. Stanton a pris la décision de libérer le releveur Andrew Chin.

Ironiquement, Chin est l'un des trois seuls lanceurs de l'équipe à avoir récolté la victoire cette saison, avec Edilson Alvarez et Tim Holmes.

En quatre manches, le gaucher a accordé neuf points, huit coups sûrs et six buts sur balles, en plus de présenter une piètre moyenne de points mérités de 18. Chin avait porté les couleurs de la Chine lors de la dernière Classique mondiale de baseball. Né aux États-Unis, il avait reçu ce privilège puisque ses grands-parents sont originaires de l'Empire du Milieu.

Avec Louis-Simon Gauthier




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer