Ligue Can-Am: les Cubains seront de retour

Pour une deuxième année de suite l'équipe nationale... (François Gervais)

Agrandir

Pour une deuxième année de suite l'équipe nationale de Cuba sera de passage à Trois-Rivières pour une série de quatre matchs.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Malgré la défection d'un de leurs joueurs, l'équipe nationale de Cuba semble avoir suffisamment apprécié son périple face aux formations de la Ligue Can-Am l'an dernier pour tenter l'expérience de nouveau cet été. La cinquième puissance mondiale affrontera les Aigles au Stade Stéréo Plus lors de quatre parties du 8 au 11 juin.

La venue de l'équipe du pays de Fidel Castro avait été une bénédiction pour les clubs de la Ligue Can-Am la saison dernière. Les Cubains avaient peut-être été décevants sur le terrain, mais les gradins du Stade Stéréo Plus étaient remplis.

«Le monde voulait voir ça. Il y a eu 9000 personnes pour ces trois matchs, et 80 000 spectateurs pour les 53 matchs de la saison, rappelle le directeur général des Oiseaux, René Martin. Ce sera des matchs de fin de semaine, alors nous allons faire beaucoup de promotion à Montréal afin d'attirer encore plus de gens.»

Contrairement à 2016, c'est en terre mauricienne que les Cubains feront leur premier arrêt dans cette tournée contre toutes les équipes de la Ligue Can-Am, ce qui demandera beaucoup plus de logistique afin d'héberger et d'entourer l'équipe durant les jours précédant les premiers matchs. La sécurité est omniprésente autour de la formation afin d'éviter que des joueurs «passent à l'ouest» afin de rejoindre une formation du baseball majeur.

Martin s'attend aussi à ce que le calibre soit beaucoup plus relevé. Les Cubains participent actuellement à la Série des Caraïbes, et seront de la Classique mondiale de baseball dans un mois. Ils arriveront donc avec un alignement bien rodé.

Les formations canadiennes de la Ligue Can-Am ont d'ailleurs amorcé des discussions avec le Réseau des sports afin que certaines parties de cette tournée soient diffusées. Dans un monde idéal, deux rencontres à Trois-Rivières, Québec et Ottawa se retrouveraient au petit écran.

Par la suite, les Cubains prendront la route des États-Unis afin de se mesurer aux Miners de Sussex, aux Jackals du New Jersey ainsi qu'aux Boulders de Rockland. Du moins, c'est le plan, mais depuis l'arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, qui sait si la situation n'aura pas changé d'ici-là.

«Ça se pourrait qu'ils jouent plus de match ici! Si Donald Trump a terminé son mur avec le Mexique, qui sait s'il ne commencera pas celui avec le Canada avec les Cubains», a lancé à la blague Martin, qui aimerait bien mettre la main sur un ou deux joueurs cubains pour les Aigles l'été prochain.

«Nous ne le saurons qu'après la Classique mondiale.»

La Corée en relève

Après avoir accueilli les étoiles de la Ligue indépendante de l'île Shikoku lors des deux dernières saisons, la Ligue Can-Am regardera à l'ouest du Japon afin de compléter son calendrier cet été. Le Miracle de Yeoncheon, un club de baseball indépendant de la Corée du Sud, affrontera les Aigles cet été, du 19 au 21 juin, dont l'une des journées où 3500 jeunes des écoles de la région seront présents dans le cadre d'un match disputé en avant-midi.

«Les formations de la ligue voulaient faire différent et il y avait d'autres pays en lice. C'était dispendieux d'amener une équipe du Japon. La première année, les matchs contre l'île Shikoku avaient été un succès incroyable, mais ça avait beaucoup ralenti en 2016.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer