Karl Gélinas endort les Aigles

En grande forme, Karl Gélinas a savouré une... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

En grande forme, Karl Gélinas a savouré une première victoire depuis le 16 juillet, lui qui avait encaissé des défaites à ses quatre derniers départs.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une performance impeccable du partant Karl Gélinas et deux circuits de Yurisbel Gracial ont permis aux Capitales de conclure leur saison locale avec un point d'exclamation, défaisant les Aigles de Trois-Rivières 6-0, devant une bruyante foule de 3953 amateurs, au Stade municipal, jeudi.

En grande forme, l'as lanceur des Capitales a savouré une première victoire depuis le 16 juillet, lui qui avait encaissé des défaites à ses quatre derniers départs. En sept manches, le grand droitier n'a accordé que cinq coups sûrs et un but sur balles. Il a également réalisé sept retraits sur des prises.

«Je suis bien content. Ç'a fait du bien. Ça faisait longtemps que je l'attendais, celle-là. C'est une game qui a été vraiment différente des autres fois. J'avais moins d'inconfort à la hanche, chose que j'avais dans mes quatre derniers départs. Ce soir, je n'ai rien ressenti, ce qui est encourageant», a indiqué Gélinas, qui a effectué des ajustements mécaniques afin de ménager sa hanche.

Dans le camp des Aigles, on ne pouvait que s'incliner devant la prestation magistrale de Gélinas. «Il faut lever notre chapeau à Karl. Il a lancé un très, très, très bon match. On n'a juste pas été capables de faire de bons coups sûrs, avec deux retraits, pour faire avancer les coureurs. C'était une situation difficile, mais on devait clutcher et on ne l'a pas fait», a laissé entendre le gérant T.J. Stanton, déçu que sa troupe ait été incapable de n'inscrire ne serait-ce qu'un point.

Il faut dire que, dès le début du match, Gélinas a pu travailler aisément sur la butte, bénéficiant d'un bon coussin de la part de son attaque. En première, le joueur du mois d'août chez les Capitales, Yurisbel Gracial, a poursuivi sur son irrésistible lancée offensive en claquant un circuit de deux points.

«Je me suis bien préparé pour le mois d'août. Je suis en grande forme en vue des séries. [...] Plus la saison avançait, plus je me suis habitué aux lanceurs adverses et plus j'ai ajusté mon élan. J'ai pris les conseils qu'on m'a donnés par rapport à mon élan et j'ai été opportuniste», a indiqué Gracial, qui se trouve à un coup sûr des 101 frappés par Yunieski Gourriel en saison régulière 2015, soit le record pour un Cubain dans l'uniforme des Capitales.

En deuxième, Roel Santos augmentait l'avance des locaux à 3-0, grâce à un simple, qui poussait Lachlan Fontaine au marbre. Le festival offensif des Capitales s'est poursuivi en quatrième, lorsque ce même Fontaine frappait son troisième circuit de la saison, une frappe de deux points. Gracial a complété le pointage en cinquième, avec son deuxième circuit du match et son huitième de la saison. 

Patrick Scalabrini ne pouvait qu'applaudir une performance «impeccable» des siens à quelques jours du début des séries dans la Can-Am. «Une victoire positive à 100 % à tous les niveaux, ça va faire du bien à tout le monde. Karl a été intraitable, ce soir.

«Notre joueur du mois était en feu», a ajouté Scalabrini au sujet de Gracial. «Il se sent bien. C'est un joueur très important. Depuis le départ de Sams, un gros frappeur droitier comme ça, c'est vraiment important. On va espérer qu'il va amener ça en séries...»

En tout, 146 946 amateurs ont passé les tourniquets du Stade municipal cette saison, soit la meilleure performance de l'équipe aux guichets depuis la saison 2012.

Alvarez lanceur du mois

Pour un deuxième mois consécutif, l'honneur mensuel pour le lanceur par excellence a été attribué à un joueur des Aigles. Après Matthew Rusch en juillet, c'est au tour du Dominicain Edilson Alvarez de recevoir cette distinction, cette fois pour ses prouesses du mois d'août.

En six départs, Alvarez a présenté une fiche de quatre victoires et une seule défaite, maintenant une moyenne de points mérités de 2,74. Il n'a cédé que 15 points, dont 14 mérités, en 46 manches sur le monticule. Il a notamment réussi deux matchs complets.

Rusch pointe au troisième rang des lanceurs de la Ligue Can-Am pour la moyenne de points mérités (2,63).

Les Aigles termineront leur saison de misère avec une série de quatre matchs face aux Miners de Sussex, série qui s'amorce ce vendredi au Stade Stéréo Plus.

Avec la collaboration de Louis-Simon Gauthier

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer