Les Aigles résistent aux Jackals

Edilson Alvarez... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Edilson Alvarez

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir vu les Jackals du New Jersey combler un déficit de sept points pour l'emporter jeudi, les Aigles semblent avoir retenu la leçon. Vendredi, toujours à Little Falls, ils ont été en mesure de protéger une avance d'un point en neuvième pour l'emporter 6-5.

Même s'il a permis 5 points et 13 coups sûrs, le partant trifluvien Edilson Alvarez est resté au monticule pour la neuvième manche, malgré un nombre de tirs dépassant les 130. En laissant son partant sur la butte, le gérant T.J. Stanton a envoyé un message clair à ses lanceurs de fin de soirée.

«Je pense que malgré le nombre de lancers, Alvarez est une meilleure option que tout ce que j'ai en relève présentement», a souligné l'entraîneur.

La défensive trifluvienne s'est levée en enregistrant les deux premiers retraits de la neuvième, avant que les Jackals obtiennent un simple. Stanton s'est alors présenté au monticule et on croyait sa partie terminée. La discussion n'a duré que quelques secondes.

«Je lui ai dit que c'était son dernier frappeur, peu importe ce qui arrivait. Je lui ai dit de tout donner.»

Le message a été capté, puisque l'artilleur dominicain a passé Ryan Sandoval dans la mitaine pour le troisième retrait.

Alvarez a obtenu sa sixième victoire de l'année grâce aux deux points marqués par les Aigles en septième manche. Incapable de récupérer le roulant pour réaliser le retrait au premier coussin, le lanceur James Stokes s'est alors tourné vers le troisième but, occupé par Steve Brown et Mike Schwartz à la suite d'une mauvaise communication. Le relais complètement hors cible de Stokes a toutefois permis aux deux coureurs des Aigles de venir marquer, dont le point de la victoire.

«Après ce qui est arrivé jeudi, j'ai dit aux joueurs que vendredi, c'est un autre jour. On s'était planté, mais il fallait que les gars soient professionnels», a indiqué Stanton.

Pour les meneurs de la Ligue Can-Am, Art Charles a été étincelant avec deux circuits et trois points produits en autant de présences. Les Oiseaux le retrouveront de nouveau samedi en compagnie du reste de sa meute.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer