Autre stade, même résultat pour les Aigles

Ryan Bollinger... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ryan Bollinger

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La route entre Trois-Rivières et Ottawa n'aura pas permis aux Aigles de retrouver leurs repères offensifs. Elle leur aura simplement servi à creuser davantage leur siège au fond du classement de la Ligue Can-Am.

Vendredi soir, au Stade Raymond Chabot Grant Thornton, la bande à T.J. Stanton a été muselée par un visage familier dans la cité de Laviolette, en route vers un revers de 10-3 subi aux mains des Champions.

Confrontés au Dominicain Luis Munoz, qui a disputé 27 rencontre dans l'uniforme rouge et blanc trifluvien de 2013 à 2016, les Aigles ont été limités à un point et cinq coups sûrs par leur ancien coéquipier en plus d'être victimes de six retraits au bâton. Pour Munoz, il s'agit assurément d'une belle vengeance car à sa première sortie contre son ancienne équipe, le 13 juillet, sa mauvaise prestation en relève avait coûté la victoire aux Champions.

À l'opposé, le gaucher des Aigles Ryan Bollinger a connu des ennuis en accordant six points et neuf coups sûrs en six manches. En relève, Guillaume Blanchette n'a guère fait mieux, permettant quatre autre points en une seule manche de travail pour confirmer cette quatrième défaite de suite des Oiseaux, une 56e en 84 matchs cette saison.

Jesus Merchan et Daniel Mateo ont été les seuls à produire des points dans cette cause perdante.

Les deux équipes se retrouvent de nouveau samedi soir, toujours au Stade RCGT d'Ottawa pour le deuxième affrontement d'une série de trois matchs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer