Le supplice de la goutte!

Le mauvais départ du partant Matt Horan a été à l'image de la soirée des Aigles... (Olivier Croteau)

Agrandir

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le mauvais départ du partant Matt Horan a été à l'image de la soirée des Aigles de Trois-Rivières jeudi soir au Stade Stéréo Plus: pénible. Dans un match de près de quatre heures qui procurait sensiblement les mêmes effets que des somnifères, la bande à T.J. Stanton a finalement encaissé un échec sans appel de 11-3 face aux Boulders de Rockland.

Ayant montré des signes prometteurs à ses quatre premiers départs dans l'uniforme des Oiseaux, le grand droitier Horan n'était clairement pas dans son assiette, jeudi. Après trois petites manches ponctuées de cinq points mérités, quatre coups sûrs et trois buts sur balles, il a été expédié aux douches.

Au rythme où les Trifluviens s'inscrivent au pointage cette semaine, un retard de 5-0 apparaissait déjà colossal... et le soleil n'était pas encore couché!

Au terme de ce marathon de 3 h 57 min, l'entraîneur des Aigles était visiblement irrité par cette piètre performance généralisée. «C'était pathétique. On leur donne pratiquement tous leurs points avec 11 buts sur balles. C'est inacceptable, c'est déprimant.»

Les Aigles ont bien connu un bref regain en produisant trois points - dont deux sur un solide triple de Connor Crane - pour réduire l'écart à 6-3, mais les Boulders se sont assurés de renvoyer les 1415 spectateurs très déçus à la maison en s'offrant une huitième manche de quatre points aux dépens de David Leblanc.

Junior Arroyo, Marcus Nidiffer, Mike Montville et Elvin Soto se sont particulièrement chargés de l'offensive de Rockland avec deux points produits chacun. Quant à Quinnton Mack, il a croisé la plaque trois fois dans cette interminable rencontre. Quelques minutes de plus auraient même permis aux deux équipes de fracasser le record de la Ligue Can-Am pour un match régulier de neuf manches (4 h 16) établi entre les Jackals du New Jersey et le Surf d'Atlantic City en 2008.

En 18 duels cette saison, les Trifluviens ont maintenant baissé pavillon 14 fois devant les porte-couleurs de Pomona dans l'État de New York. «On a été mauvais toute la série contre Rockland, sauf lors de notre seule victoire de la semaine», a pesté Stanton.

Encore une fois, la défensive trifluvienne a connu son lot de problèmes avec trois erreurs, causées par Yeixon Ruiz (2) et Jesus Merchan (1). Cependant, au cours cette longue soirée marquée par bien peu de réjouissances locales, un des moments les plus excitants pour les partisans trifluviens est survenu en sixième manche. Alors que deux Boulders occupaient déjà les sentiers, Arroyo a claqué solidement la balle en direction de Jesus Merchan au troisième coussin. Malgré la rapidité d'exécution des Aigles en défensive, le triple-jeu a été raté d'une fraction de seconde.

Les Aigles prendront la route de la capitale fédérale pour disputer une série de trois matchs aux Champions d'Ottawa à compter de vendredi. Il s'agira du dernier droit entre ces deux équipes, la formation du gérant Hal Lanier ayant remporté 9 des 14 premiers duels cette saison.

«Nous sommes dans une séquence très difficile. Le momentum peut changer très rapidement et les joueurs sont responsables de pouvoir changer ça de côté», a lancé le gérant des Oiseaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer