Les Boulders en gagnent enfin une

Fait plutôt rare cette saison, Delvis Morales a... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Fait plutôt rare cette saison, Delvis Morales a été le meilleur des Aigles en attaque, mercredi, avec deux coups sûrs et un point marqué.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En chute libre depuis bientôt deux semaines, les Boulders de Rockland sont finalement parvenus à gagner un match de baseball, mercredi, en s'imposant 4-2 devant les Aigles de Trois-Rivières.

Les hommes de Jamie Keefe ont mis un terme à une séquence peu reluisante de 11 défaites pour ainsi remporter une première victoire dans cette série de quatre parties face aux Trifluviens. Ils auront la chance d'égaler la série jeudi soir, alors que les Aigles tenteront de leur côté de remporter la confrontation avant de prendre la route de Sussex.

«On a eu des chances, mais les gars n'ont pas été capables de frapper contre leurs lanceurs qui avaient vraiment une bonne vélocité ce soir», regrettait le gérant des Aigles T.J. Stanton, dont l'attaque n'a produit que cinq coups sûrs. Deux d'entre eux reviennent à Delvis Morales, qui a aussi croisé la plaque au cours de la soirée, à l'instar de Yeixon Ruiz.

Ces points ont été marqués grâce à un simple de Mike Schwartz en troisième et une erreur du receveur des Boulders Elvin Soto, plus tard dans la rencontre. «Mis à part la frappe de Schwartz, nous n'avons pas claqué la balle solidement.»

Pourtant, les Aigles ont eu leurs chances, notamment vers la fin du match. Le releveur numéro un des locaux, Hector Nelo, a donné deux buts sur balles, mais les Oiseaux n'ont pu en tirer profit. «Le gros coup sûr n'est jamais venu.»

Sur le monticule, Porfirio Lopez a livré une belle performance, n'allouant que six coups sûrs et deux buts sur balles en six manches. Stanton retenait cependant un moment charnière où le Dominicain n'a pu stopper l'attaque des Boulders. Ça se passait en sixième manche et la marque était alors de 2-1 pour l'ennemi.

«Porfirio affrontait leur troisième frappeur Leandro Castro. Il était en avance 0-2 dans le compte, mais il lui a offert une belle courbe et Castro a répondu en claquant un simple bon pour un point. S'il se sort de cette situation, j'étais confiant pour la fin du match. Mais dans l'ensemble, je pense que c'était une belle sortie autant pour les lanceurs que pour le reste du club. Nous sommes passés près.»

Matthew Rusch affrontera les Boulders jeudi lors du dernier match de la série. Les Aigles ont perdu leurs trois séries contre Rockland jusqu'ici cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer