Bollinger coulé par deux circuits

Ne vous fiez pas aux apparences, Johnny Bladel... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Ne vous fiez pas aux apparences, Johnny Bladel a été déclaré sauf sur ce jeu au deuxième coussin... en raison d'une feinte irrégulière de Ryan Bollinger.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les partisans des Aigles connaissent deux Ryan Bollinger: celui qui flirte année après année avec les meneurs de la Ligue Can-Am pour le nombre de retraits au bâton et l'autre, plus erratique qui, souvent, devient trop généreux avec les frappeurs adverses. On a eu droit mercredi soir au deuxième Ryan.

À son 13e départ de la campagne, le géant gaucher a donné neuf coups sûrs en cinq manches de jeu. Contre un club autant dégourdi au bâton que celui des Jackals du New Jersey, c'est le genre de statistique qui fait mal.

Résultat des comptes, les Aigles n'ont pu compléter le balayage et se sont inclinés 6-3 lors du dernier match de cette série de trois, devant 1367 spectateurs au Stade Stéréo Plus.

Bollinger a tout fait pour se compliquer la tâche. En deuxième manche, une feinte irrégulière a permis aux visiteurs de poursuivre la manche. La défensive des Aigles avait pourtant réussi à prendre Johnny Bladel en souricière entre le premier et le deuxième but, mais la feinte de Bollinger les a empêchés de freiner la menace. Bladel allait venir marquer quelques instants plus tard.

En troisième, Art Charles (trois points) et Taylor Brennan (deux points) ont claqué deux circuits pour porter la marque à 6-0. Dans le cas de Charles, il s'agissait déjà d'une 17e longue balle en 2016, d'une deuxième en autant de jours après une petite léthargie de neuf matchs.

«Je ne sais pas si c'est ma meilleure acquisition de l'année, mais il nous rend de fiers services», observait le gérant des Jackals Joe Calfapietra, avant de monter dans l'autobus qui ramenait son équipe au New Jersey.

«Art pourrait bien remporter le titre de joueur le plus utile de la ligue.»

Un avis partagé par son vis-à-vis T.J. Stanton, qui venait de subir son premier revers à domicile. Les Aigles ont une fiche de 4-5 sous sa gouverne.

«Ryan a offert deux mauvais lancers à d'excellents joueurs et ils en ont profité. Les tirs étaient trop au centre», analysait Stanton, qui voit des ressemblances entre Art Charles et Balbino Fuenmayor, un ancien des Capitales dont le rendement impressionne au niveau AAA.

Même s'ils tiraient de l'arrière 6-0, les Aigles n'ont toutefois jamais abandonné. Javier Herrera d'abord claqué un circuit en solo en sixième, puis Ryan Brockett a mis fin à la soirée de travail du lanceur partant Matt Parish grâce à un double de deux points.

Avec des coureurs aux extrémités, Herrera a vu l'officiel Alex Lawrie lui attribuer une troisième prise, un tir qui semblait pourtant très à l'intérieur. Les Aigles ne se sont jamais remis de cet appel douteux.

D'ordinaire plutôt bonasse, Herrera pestait dans le vestiaire après le match. «J'étais prêt à égaler la marque, c'est vraiment frustrant. Mais on joue du meilleur baseball. T.J. nous donne confiance, on se prépare pour la prochaine série.»

Art Charles fait peur

Les statistiques de Art Charles sont ahurissantes depuis son arrivée dans le baseball indépendant.

Libéré par les Phillies de Philadelphie au terme de la dernière campagne, le géant cogneur de 6pi 6po et 220 livres domine la ligue pour les circuits (17) et les points produits (60).

De loin le frappeur le plus intimidant, plusieurs se demandent ce qu'il casse encore dans la Ligue Can-Am à la fin juillet!

Charles a été coéquipier de Steve Brown dans la Ligue de la Colombie l'hiver dernier. Si les dirigeants des Aigles l'avaient contacté avant le gérant des Jackals Joe Calfapietra, le dangereux numéro 36 porterait peut-être l'uniforme rouge et blanc d'une autre équipe que celle du New Jersey...

«Ça fait 4 ans qu'on se cherche un vrai premier-but. L'ajout de Art Charles n'aurait pas été de refus», admet avec une pointe d'amertume le directeur général René Martin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer