Les Aigles juniors dévorent les Voyageurs

Les scènes du genre, alors que Joey Toupin... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Les scènes du genre, alors que Joey Toupin croise le marbre, se sont multipliées dans une victoire à sens unique des Aigles mercredi soir.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après une victoire très émotive et serrée la veille contre Charlesbourg, les Aigles juniors de Trois-Rivières ont enchaîné avec une sortie complètement à l'opposé, mercredi soir au Stade Stéréo Plus, en se payant un pique-nique sans appel de 14-2 aux dépens des Voyageurs de Saguenay.

Face à une formation qui croupit au fond de la division Financière Sun Life, les Trifluviens ont été sans pitié pour les visiteurs en marquant lors de cinq de leurs six présences au bâton. Pendant ce temps, Frédéric Fauteux (cinq manches), Matthieu Duchemin (une manche) et Christophe Dubé (une manche) n'ont eu aucun mal à mener leurs coéquipiers à bon port sur la butte, en accordant que six coups sûrs et deux buts sur balles à leurs rivaux.

Évidemment, dans un tel match, tout le monde a eu l'occasion de mettre l'épaule à la roue à l'attaque. Martin Gagnon (4pc, 3pp), Joey Toupin (3pc, 2pp), Francis Désilets (1pc, 3pp), Raphaël Gladu (1pc, 3pp) et Raphaël Savard (3pc) ont animé la majeure partie du spectacle.

«On a eu un match à sens unique. J'étais confiant avant le match, mais j'avoue que je m'attendais à un déroulement différent. Les gars sont sortis forts au bâton et on a été impeccables défensivement. C'était tout un contraste avec le match de la veille», a commenté l'entraîneur Jean-Philippe Lemay.

D'ailleurs, les Aigles ne pourront se permettre de flotter trop longtemps sur leur nuage puisqu'ils ont rendez-vous dès jeudi soir avec les Castors à Charlesbourg, cette formation qui les pourchasse au classement général mais qui commence quelque peu à manquer de temps, à quelques jours de la conclusion du calendrier régulier. Avec quatre matchs à disputer pour les Aigles (contre 7 pour les Castors) les Trifluviens possèdent 4,5 matchs d'avance sur Charlesbourg et 5 matchs sur les Diamants de Québec.

«Deux victoires pour commencer la semaine, ça donne le momentum. On devra continuer de jouer notre meilleur baseball. Peu importe l'adversaire, on vise haut et on garde notre objectif en tête», souligne Lemay qui confiera la balle à Joey Toupin au parc Henri-Casault dès 19 h 30 jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer