L'étincelle offensive n'a pas jailli

Kyle Lafrenz a marqué le seul point des... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Kyle Lafrenz a marqué le seul point des Aigles grâce à sa deuxième longue balle de la saison, mercredi au New Jersey.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Obligés de composer sans les services de Steve Brown, Javier Herrera et Daniel Mateo, les Aigles ne faisaient pas le poids face à l'attaque dévastatrice des Jackals du New Jersey. Les Trifluviens ont pourtant chauffé leurs hôtes mercredi, avant de s'incliner 2-1. Ils subissaient du coup un quatrième revers consécutif.

L'offensive des Oiseaux n'a généré que six coups sûrs pendant la partie. Seul Kyle Lafrenz, avec son deuxième circuit de la saison en cinquième manche, a réussi à ébranler les Jackals.

Cette longue balle avait d'ailleurs permis aux Aigles de créer l'égalité, mais dès le tour au bâton suivant, le New Jersey répliquait avec un ballon sacrifice contre le lanceur Matthew Rusch, de nouveau impérial au monticule (cinq coups sûrs et deux buts sur balles accordés en six manches, pour sept retraits sur des prises).

«Il manquait trois de nos meilleurs frappeurs. Si on les insère dans l'alignement, c'est un résultat complètement différent», regrettait le nouveau gérant T.J. Stanton, toujours à la recherche d'une première victoire (0-2).

Départ de Zak Colby

En plus de ces absences, Zak Colby avait quitté le club après le match de mardi, lui qui poursuivra la saison où il l'avait commencée, c'est-à-dire au Japon au sein de la Ligue de l'île de Shikoku.

«Son absence se fera sentir, mais il faut passer à travers ça. À 1-1, nous avions le momentum de notre côté. Malheureusement, les Jackals ont été en mesure de marquer très vite. Quand une équipe est fragile, ça fait encore plus mal.»

Stanton retenait de ce revers la bonne tenue de ses lanceurs de relève, pas très convaincants mardi, hormis Dennis Neal. Ainsi Kaohi Downing et le nouveau-venu Darin Santangelo n'ont pas accordé grand-chose aux Jackals. Santangelo, un produit de l'Université de Mount Olive en Caroline du Nord, avait été conseillé aux Aigles par une connaissance de l'entraîneur des lanceurs Matthew Rusch.

«Ce n'est pas le lanceur le plus explosif et il a une drôle de mécanique, mais il a démontré de belles choses», analysait Stanton mercredi. Santangelo devient le 17e lanceur des Aigles à rejoindre l'équipe cet été. Du lot, cinq ont été libérés.

Les Trifluviens tenteront d'éviter l'affront d'un autre balayage ce jeudi, à compter de 19 h 05.

Daniel Mateo: entre mariage et match des étoiles

Daniel Mateo vivra de grandes émotions au cours des prochaines heures. Le jeune homme de 24 ans devait convoler en justes noces avec sa conjointe mercredi soir dans la région de New York, d'où son absence pour le match de mercredi. Lorsqu'il réintégrera l'alignement des Aigles ce jeudi, Mateo ne disputera que quelques rencontres avant de s'envoler en direction de St. Paul, au Minnesota, où aura lieu le match des étoiles de la Ligue Can-Am et de l'Association américaine. Avant les parties de mercredi, Mateo pointait au septième rang de la Can-Am pour la moyenne au bâton (,320) et au troisième pour les coups sûrs (70). Celui que l'on considère comme le meilleur espoir du club pour accéder au baseball affilié sera le seul à défendre les couleurs des Aigles à la classique annuelle. Louis-Simon Gauthier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer