Pierre-Luc Laforest congédié

Le gérant des Aigles Pierre-Luc Laforest.... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Le gérant des Aigles Pierre-Luc Laforest.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À la suite de leur mauvais début de saison où ils ont amassé 13 victoires en 50 rencontres, les Aigles de Trois-Rivières ont congédié le gérant Pierre-Luc Laforest tard lundi soir.

Laforest était à la tête des Aigles depuis la création de l'équipe en 2013, lui qui avait quitté son rôle d'adjoint avec les Capitales de Québec afin de se lancer dans l'aventure avec les Aigles. En carrière à la barre des Oiseaux, il a compilé une fiche de 143 victoires et 196 défaites, bon pour un pourcentage de victoire de ,422.

«Nous avons la responsabilité d'offrir à nos partisans une formation gagnante et compétitive. Nous souhaitons faire partie des meilleures équipes de la Ligue Can-Am. Cette décision découle de notre volonté d'atteindre cet objectif », a mentionné le président de l'équipe, Marc-André Bergeron, par voie de communiqué.

Pourtant, dimanche dernier, le directeur général de l'équipe René Martin avait affirmé que le poste de l'ancien receveur des majeures n'était pas en danger.

C'est l'entraîneur des frappeurs Maxime Poulin qui assurera l'intérim à la suite de cette décision de la direction de l'équipe, a annoncé l'équipe par voie de communiqué. Il s'agira de la première fois que l'ancien joueur des Goldeyes de Winnipeg occupera ce poste.

«Maxime Poulin a beaucoup d'expérience dans le baseball. Il est apprécié par les membres de l'organisation des Aigles de Trois-Rivières », a indiqué Bergeron.

Avec Laforest à sa barre, la meilleure saison de l'équipe aura été celle de 2015. Après une très mauvaise séquence au début de mois d'août, l'équipe avait fait tourner le vent de côté en remportant la majorité de ses matchs pour décrocher une place en séries éliminatoires. Ils avaient par la suite éliminé les Boulders de Rockland et les Jackals du New Jersey en cinq matchs pour remporter le premier championnat des éliminatoires de l'équipe.

Les attentes étaient donc importantes en ce début de saison 2016, mais jamais les Aigles n'ont été en mesure de suivre la parade. Après le départ de plusieurs joueurs dont l'arrêt-court Pedro Lopez, le joueur de deuxième but Jose Cuevas et le voltigeur Craig Hertler, la nouvelle mouture des Aigles a amorcé la présente campagne avec un désastreux dossier de deux victoires et huit défaites.

Le tout a été suivi d'une séquence de 13 défaites consécutives, portant le dossier des Trifluviens à trois victoires et 21 revers après 24 rencontres. Durant cette séquence, les Aigles ont été privés de plusieurs joueurs, victimes de blessures, mais ont aussi été grandement inconstants et incapables de faire preuve d'opportunisme dans les moments cruciaux. Plusieurs joueurs appelés en renfort afin de contrecarrer ces pertes n'auront fait que passer, incapables de livrer la marchandise.

À un certain moment, les Aigles formaient la pire équipe de baseball professionnel en Amérique du Nord.

Depuis, l'équipe montrait un dossier de 10 victoires et 14 revers, profitant grandement du retour au jeu de Javier Herrera lors des parties à domicile, ainsi que de l'arrivée de Danny Richar.

Il a été impossible de joindre Laforest en fin de soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer