Condamnés à perdre?

Steve Brown s'est blessé au muscle ischio-jambier.... (Olivier Croteau)

Agrandir

Steve Brown s'est blessé au muscle ischio-jambier.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Si les Aigles de Trois-Rivières étaient un poisson, ils trouveraient le moyen de se noyer. Encore une fois, ils se sont écroulés en fin de match pour subir une défaite de 4-3 face aux Boulders de Rockland.

Pourtant, les Aigles disputaient du bon baseball dans ce troisième match d'une série disputée dans l'État de New York. Matthew Rusch avait réalisé de l'excellent boulot en sept manches de travail, ne permettant aucun point mérité, et Scott Kuzminsky avait été parfait en huitième, permettant aux Oiseaux de conserver une avance de 3-1.

Malgré tout, les Aigles jouaient avec le feu, laissant cinq coureurs sur les sentiers en septième et huitième, perdant un coussin qui aurait été utile.

Pierre-Luc Laforest aurait dû être confortable en envoyant son releveur numéro un au monticule en neuvième manche, Kaohi Downing. Mais après le premier retrait, tout a tourné au vinaigre.

Un but sur balles et deux simples plus tard, les sentiers étaient remplis quand Elvin Soto a frappé une balle au premier coussin. Le relais de Joey Miller au marbre, un jeu de routine, était toutefois hors cible et les Boulders ont marqué.

Miller s'est repris sur le jeu suivant, identique au précédent, pour placer les Aigles à un seul retrait de la victoire. Mais Junior Arrojo a frappé un double par-dessus la tête de Yeixon Ruiz au champ centre pour donner la victoire aux locaux. Les Trifluviens quittaient le terrain avec le même visage qu'ils ont affiché à 31 reprises cette saison. Un visage de perdant.

«Je ne sais plus quoi dire. On trouve une manière de se tirer dans le pied tous les jours. C'est une des choses les plus frustrantes que j'ai vues dans ma carrière. J'ai rarement vu ça», soupirait le gérant Pierre-Luc Laforest en citant plusieurs extraits du vocabulaire de l'église catholique.

«C'est comme s'il y avait un nuage au-dessus de notre tête. Un moment donné, il faut qu'il y ait un arc-en-ciel. Ça ne peut pas être de même tous les jours!», espérait le gérant qui avait toutefois de bons mots pour son nouveau-venu Zak Colby - 3 en 5 à la plaque.

Steve Brown blessé

Les Aigles n'auront joué que deux mauvaises manches dans cette rencontre. Dès la première, une erreur de Steve Brown, qui a vu une balle rouler entre ses jambes, permettait à Arrojo d'atteindre le deuxième coussin. Un mauvais lancer plus tard, l'Américain atteignait le troisième but avant de venir marquer sur un ballon sacrifice. Un point qui n'aurait pas dû se retrouver au tableau et qui aura fait la différence.

Ce ne fut pas la plus mauvaise nouvelle pour Brown dans cette soirée, puisqu'il s'est blessé au muscle ischio-jambier en septième manche. «Ça regarde mal. Depuis le début de la saison, ça fait sept ou huit blessures à l'ischio-jambier. L'an passé, nous n'avons eu aucun blessé alors que cette année, il y a un ou deux nouveaux gars chaque semaine. On n'est pas capables de garder un alignement complet et on fait des erreurs stupides tous les jours. J'essaye de trouver des points positifs, mais ce que l'on vit, c'est quelque chose que j'ai rarement vu», a avoué Laforest, qui a libéré Kori Melo plus tôt en journée.

N'eut été de cette blessure, Brown aurait été à son poste au champ centre en neuvième et Zak Colby serait resté au premier but, plutôt que Joey Miller, appelé en renfort. Qui sait si le relais au marbre de Colby n'aurait pas été plus précis...

Zak Colby... (Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Zak Colby

Le Droit

Les Aigles pigent chez les Japonais

Est-ce que la solution aux problèmes des Aigles à l'avant-champ se trouve en Asie? Pierre-Luc Laforest croit que oui!

Le gérant des Aigles a accueilli dans son vestiaire dimanche Zak Colby, qui portait jusqu'à tout récemment les couleurs des représentants de l'île de Shikoku, cette équipe japonaise en visite dans la Ligue Can-Am pour une deuxième année consécutive.

Colby a disputé toutes les parties des Nippons en Amérique du Nord, conservant une excellente moyenne au bâton de ,304, en plus de dominer les joueurs de son club pour les coups sûrs (24), les points produits (16), les doubles (6) et les buts sur balles (12).

Puisque les activités de la Ligue de l'île de Shikoku ne reprennent que le 2 août, Colby pourra disputer quelques rencontres dans l'uniforme rouge et blanc. En fait, il devra se rapporter au Japon au plus tard le 21 juillet, ce qui laissera néanmoins du temps à Laforest et ses adjoints pour évaluer le travail de celui qu'on considère comme l'un des leaders de son équipe.

«Il peut jouer au premier coussin et au troisième, mais sa position naturelle, c'est receveur», explique le directeur général des Aigles René Martin, fier d'attirer un joueur au statut LS-2 misant sur un bagage intéressant dans le baseball professionnel.

«Zak nous a confirmé qu'il écoulait la dernière année de son contrat au Japon, il n'y retournera pas l'an prochain. Nous avons donc une belle occasion d'attirer un joueur avec un fort potentiel.»

Colby, 27 ans, a quitté l'hôtel à Trois-Rivières dimanche matin en compagnie de ses coéquipiers japonais et a pris la direction de la région de New York. La veille, il avait participé au match contre Cuba, disputé devant 1059 amateurs au Stade Stéréo Plus.

Il a rejoint les Aigles à Ramapo en fin d'après-midi et était en uniforme pour le troisième match de la série de quatre entre les Trifluviens et les Boulders. Né aux États-Unis d'une mère japonaise, Colby a joué dans la Frontier League en 2013, avant de quitter pour le pays du Soleil-Levant.

Munoz au Japon?

Par ailleurs, l'ex-lanceur des Aigles et actuel membre des Cascades de Shawinigan Luis Munoz serait fortement intéressé à poursuivre sa carrière au Japon. Celui qui cumule des statistiques épatantes depuis son arrivée dans la Ligue de baseball majeur du Québec a lancé devant les dirigeants de l'île de Shikoku, au cours des dernières heures à Shawinigan.

Les Cascades (7-11) ont remporté dimanche une cinquième victoire de suite en battant les Expos de Sherbrooke 10-6. Munoz (4-0) est toujours invaincu dans la LBMQ.

Avec la collaboration de Louis-Simon Gauthier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer