La magie opère face au Japon!

Même s'il n'a pas été impliqué dans la... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Même s'il n'a pas été impliqué dans la décision, Porfirio Lopez a offert six bonnes manches de travail sur le monticule dimanche dans la victoire des Aigles.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Décidément, les Aigles de Trois-Rivières sont atteints par une inexplicable magie face aux étoiles de la Ligue japonaise de l'île Shikoku! Grâce à un circuit de deux points de Javier Herrera en fin de neuvième manche, la formation de Pierre-Luc Laforest a signé une troisième victoire in extremis de suite face aux visiteurs du pays du Soleil-Levant, dimanche au compte de 6-5 devant 1288 spectateurs réunis au Stade Stéréo Plus.

Les locaux tiraient de l'arrière 5-4 avant leur dernière chance à l'attaque et ils n'ont pas fait durer le suspense trop longtemps. Premier frappeur de la manche, Ryan Brockett a atteint les sentiers avec un simple. Puis, Herrera a immédiatement suivi avec un long circuit au champ gauche pour confirmer le balayage de la série, un premier depuis la dernière série du calendrier régulier face aux Champions d'Ottawa en septembre 2015.

C'était la troisième fois du week-end que les Aigles profitaient de leur dernier tour au bâton pour s'offrir la victoire ce week-end. La veille, Steve Brown avait joué les héros dans un autre gain de 5-4.

«Il n'y a rien de mieux que cette sensation! On a bataillé tout le match et c'est génial de pouvoir quitter le terrain avec la victoire. On doit continuer à se battre de la sorte et on verra où ça nous mènera à la fin de la saison», a commenté le héros du jour qui savourait son quatrième circuit de la saison.

La claque victorieuse de Herrera a permis d'effacer une piètre performance défensive des Aigles, qui ont commis quatre erreurs. D'ailleurs, les bourdes de Yeixon Ruiz, Kyle Lafrenz et Brockett ont directement conduit à trois points des visiteurs.

«J'ai rarement vu ça, une équipe qui gagne trois matchs de suite à son dernier tour au bâton. À vrai dire, je ne sais même pas si j'ai déjà vu ça! C'est le fun d'aller chercher ça après quatre erreurs. Les gars voulaient vraiment ce match. Il y avait beaucoup d'énergie sur le banc. On espère que le vent va tourner et qu'on va prendre ces matchs-là pour bâtir quelque chose de positif», a indiqué Laforest, avant de décocher une petite pointe envers la qualité du jeu défensif offert.

«Ça nous a fait mal depuis le début de l'année. Des erreurs sur des jeux de base, ce n'est pas pardonnable. Même si on a réussi à gagner le match aujourd'hui, on ne peut pas se permettre ça.»

Il s'agit de la deuxième fois seulement cette saison que les Aigles enlèvent les honneurs d'une série. Plus tôt ce mois-ci, ils avaient aussi gagné leur duel face à l'équipe nationale de Cuba.

Cependant, face aux formations régulières de la Ligue Can-Am, les Trifluviens affichent un horrible rendement de 4-25. «Je pense qu'on va se partir une ligue internationale!», a blagué le gérant Laforest au terme de la victoire.

Plus sérieusement, l'entraîneur des Aigles a admis qu'il restait encore beaucoup de boulot à accomplir afin de ramener sa bande dans la course aux séries éliminatoires. Après 35 rencontres, les Oiseaux accusent 9,5 matchs de retard sur les Champions d'Ottawa, détenteurs du quatrième rang au classement général. «On s'est fixé des objectifs à atteindre à chaque mois. On espère se rendre à ,500 à la fin du mois de juillet et ensuite profiter des mois d'août et septembre pour se placer en séries», explique Laforest.

Carnet de notes

Outre trois points produits par Herrera, Danny Richar, Kyle Lafrenz et Connor Crane ont produit les points des Aigles... 

D'office sur la butte pour la neuvième manche, David Leblanc a récolté sa deuxième victoire de la saison... Avec trois simples dimanche, Daniel Mateo a placé la balle en lieu sûr dans un 15e match consécutif à domicile... 

Les Aigles profiteront d'une journée de congé lundi avant d'entamer une série de trois matchs au Stade Stéréo Plus mardi face aux Capitales de Québec.

D'autres visiteurs internationaux à venir?

L'engouement envers les étoiles de la Ligue japonaise de l'île Shikoku n'a pas été aussi vibrant que lors de leur première visite, en 2015, alors que près de 2500 personnes de moins ont croisé les tourniquets pour les trois matchs présentés au Stade Stéréo Plus.

En tout, 4941 spectateurs ont assisté à la série face aux Japonais en comparaison avec 7522 l'an dernier. Qu'à cela ne tienne, l'organisation trifluvienne semble toujours aussi ravie d'accueillir les Nippons dans la cité de Laviolette et la porte demeure ouverte pour 2017. Chez les Aigles, on s'attendait à une baisse de régime pour la série face au Japon compte tenu que la série de trois matchs face à l'équipe nationale de Cuba, présentée une dizaine de jours plus tôt, avait attiré 9481 amateurs sur l'avenue Gilles-Villeneuve. «C'est un week-end satisfaisant! On anticipait une baisse au point de vue de la foule, mais c'est quand même bien. En plus, on a réussi à aller chercher trois belles victoires!», se réjouissait le directeur général adjoint Richard Lahaie.

En coulisses, il semble que les dirigeants de la Ligue Can-am aimeraient bien recevoir de nouveau les Japonais. Et, question de conserver un vent de fraîcheur avec les visiteurs internationaux, des équipes nationales du Mexique ou encore du Venezuela pourraient se trouver sur le radar des décideurs du circuit Wolff. À suivre...

Partager

À lire aussi

  • Blanchette fait sa place

    Aigles

    Blanchette fait sa place

    Malgré ses 22 ans, Guillaume Blanchette n'a pas mis de temps à gagner la confiance de Pierre-Luc Laforest et Matthew Rusch chez les Aigles de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer