Les Aigles à quelques centimètres d'une victoire

Daniel Bick a procuré la victoire aux Champions... (Le Droit)

Agrandir

Daniel Bick a procuré la victoire aux Champions avec un double de deux points, mercredi soir à Ottawa.

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En plein milieu d'une nouvelle séquence difficile de trois défaites, les Aigles de Trois-Rivières espéraient bien faire tourner le vent mercredi soir à Ottawa.

Mais à l'image de la veille, les Champions ont signé un gain par un seul point, cette fois par la marque de 4-3.

Le vent, les Aigles en auraient eu besoin d'un peu plus lors de cette rencontre. En avance 3-2 en septième manche, les locaux ont placé deux coureurs sur les sentiers, avant que Daniel Bick frappe un ballon dans la gauche. Après une très longue course, Yeixon Ruiz a vu la balle toucher le bout de son gant avant de tomber au sol. Les Champions ont pris l'avance 4-3, plutôt que de retourner à l'abri. Ah, si seulement le vent avait soufflé un peu plus fort!

Puis, en huitième manche, Steve Brown est passé bien près de niveler la marque quand sa longue frappe dans la droite a terminé dans le gant de Brian Van Kirk alors que celui-ci entrait en contact avec la clôture. Ah, si le vent avait soufflé un peu plus fort!

«Ça aurait été un jeu spectaculaire si Ruiz avait attrapé la balle. Brown a connu un bon match, tout comme Javier Herrera», soulignait le gérant Pierre-Luc Laforest.

En effet, après avoir été victime d'un sombrero doré lundi lors du premier match de la série, Herrera a rebondi dès la première manche en frappant un circuit qui a non seulement passé la clôture au champ gauche, mais atterri hors du stade sur Coventry Road. Quant à Brown, malgré son circuit raté de peu, il a produit les deux derniers points des Trifluviens.

La défaite est allée à la fiche de Matthew Rusch, qui a tout de même disputé l'un de ses meilleurs matchs de la saison selon son entraîneur.

«Il a donné deux points qui n'auraient jamais dû arriver, dont une balle passée, a analysé Laforest. Nous avons commencé le match en force au bâton mais ça s'est calmé et il ne s'est rien passé par la suite.»

Les deux équipes concluront leur série de trois matchs jeudi soir, toujours au Parc RCGT.

Du renfort pour l'enclos

Les Aigles de Trois-Rivières ajouteront dans les prochains jours le releveur Omar Duran à leur arsenal d'artilleurs. Le lanceur dominicain devrait devenir, du moins sur papier, l'un des meilleurs pour la formation trifluvienne.

«Il est intéressant et il pourra aider dans l'enclos. J'ai hâte de voir ce quoi il a l'air», mentionnait Laforest, qui l'attend depuis deux semaines.

En carrière dans le baseball affilié, le releveur gaucher a évolué pendant huit ans dans l'organisation des A's d'Oakland, atteignant le niveau AA en 2014 et 2015. Il a finalement terminé son parcours avec les Seawolves d'Erie, club-école AA des Tigers de Detroit. Malgré ce long parcours, Duran n'est âgé que de 26 ans.

«C'est un gars qui est capable de lancer entre 93 et 96 mph. Il a beaucoup de retraits au bâton en carrière.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer