Aigles: les Cubains arrivent en ville

Des membres de l'équipe nationale de Cuba ont... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des membres de l'équipe nationale de Cuba ont rencontré la presse, à quelques heures du premier match d'une série très attendue face aux Aigles. Dans l'ordre, le joueur Yorbi Borroto, le gérant de l'équipe Roger Machado, le joueur Lazaro Ramirez ainsi que le directeur technique de la sélection Carlos Louis Diaz.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ils ont été reçus par le maire de Montréal, Denis Coderre, ont rencontré le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et toute l'organisation des Capitales a vaqué à leurs besoins au cours des derniers jours.

C'est maintenant au tour des Aigles de Trois-Rivières de les accueillir en Mauricie, et ce, jusqu'à jeudi. Avec tout ce que cela implique.

Les joueurs et dirigeants de l'équipe nationale de Cuba ont déposé leurs valises dans un hôtel du centre-ville lundi midi, déterminés à jouer du bien meilleur baseball au stade Fernand-Bédard par rapport à ce qu'ils ont offert aux amateurs de la région de Québec (une victoire et trois défaites).

De leur côté, les Aigles verront les projecteurs se braquer sur eux. Plusieurs recruteurs des équipes du baseball majeur épient les performances des Cubains depuis leur arrivée en Amérique du Nord il y a une semaine.

Ce voyage se poursuivra à Ottawa à compter de vendredi, puis ce sera au tour des équipes américaines de Rockland, du New Jersey et de Sussex de recevoir la visite.

Le périple des Cubains au Canada et aux États-Unis a été relayé dans plusieurs médias. Grâce au travail de diplomatie entrepris il y a quelques années par le président des Capitales Michel Laplante, un véritable discours existe désormais entre la fédération cubaine et la Ligue Can-Am.

Un lien de confiance que peu de gens croyaient possible s'est tissé. En quelque sorte, les Aigles, avec les cinq autres formations du circuit, écrivent en ce moment un nouveau chapitre de la riche et longue histoire du baseball.

«C'est un honneur d'être ici. On s'aperçoit que la passion du baseball, ça n'appartient pas seulement à notre pays et aux États-Unis, mais aussi au Canada», a lancé, entouré de ses compatriotes et des membres des médias, le directeur de la fédération cubaine Heriberto Suarez Pereda, l'un des nombreux dirigeants de la fédération à faire le voyage.

«Nous avons dû composer avec des conditions climatiques auxquelles nous ne sommes pas habitués, mais nous serons prêts pour donner un bon spectacle aux gens de Trois-Rivières dès mardi.»

Mélange de recrues et de vétérans

Les partisans qui convergeront vers le stade Fernand-Bédard mardi, mercredi et jeudi verront défiler sous leurs yeux quelques-uns des plus beaux espoirs cubains du monde du baseball, en plus de certains vétérans bien établis dans le réseau en place sur l'île des Antilles.

Pas tout à fait l'équipe A, comme le soulignait le gérant Roger Machado, mais certainement une formation aguerrie qui ferait frémir n'importe quel club de baseball indépendant. 

D'où la surprise générale provoquée par les trois victoires de Québec... et la pression qui s'est ajoutée sur les épaules des Aigles, déjà embarrassés par un rendement pitoyable (3-20).

«Nous n'avons pas respecté nos plans de match à Québec, l'équipe nationale de Cuba peut faire mieux que ça», a mentionné l'homme de 42 ans, champion olympique avec la sélection de son pays aux Jeux d'Athènes en 2004, alors que Suarez Perada dirigeait les destinés du groupe.

«Québec avait tout un club, maintenant nous savons à quoi ressemble le calibre de la Ligue Can-Am. On sait aussi que Trois-Rivières traverse une séquence difficile, mais ce sont les champions défendants. Ils voudront rebondir contre nous.»

Rare représentant de l'équipe à être présenté aux médias, le voltigeur Lazaro Ramirez, 23 ans, parlait d'une expérience incroyable, à quelques mois de la Classique mondiale de baseball 2017, où les Cubains caressent de grandes ambitions.

«C'est toujours intéressant de comparer son calibre et sa ligue avec ce qui se fait ailleurs. Nous savons qu'il y aura de nombreux recruteurs, mais on n'y pense pas vraiment.»

Qu'à cela ne tienne, le talent pur des Cubains fait rêver bon nombre d'équipes des Majeures.

«Nous avons prouvé depuis toujours que Cuba est en mesure de produire des joueurs de qualité, on voudrait seulement que les transferts se fassent dans les règles de l'art», sourit Machado, qui a pu visiter le stade Fernand-Bédard avant de repartir avec ses troupiers.

«Le stade est plus beau que celui de Québec, ça va être une belle semaine!»

Les Cubains ne lésinent pas avec la sécurité

Les dirigeants de la fédération cubaine de baseball mettent toutes les chances de leur côté afin d'éviter que certains de leurs joueurs fassent défection. Ainsi, deux gardes de sécurité accompagnent la délégation partout où elle passe.

Les Aigles doivent débourser un certain montant d'argent pour payer ces agents. À Québec, cette tâche revenait aux Capitales...

Une foule de 3000 personnes?

Les insuccès des Aigles commencent à se faire ressentir aux guichets. Qu'à cela ne tienne, la visite des Cubains attise la curiosité des amateurs. 

Le directeur général de l'équipe René Martin a confirmé lundi qu'environ 1750 billets avaient déjà trouvé preneurs pour chacun des trois matchs de la série. Et on s'attend dans les bureaux de l'organisation à ce que 1000 personnes achètent des billets dans la journée de mardi.

Les Aigles suggèrent donc aux partisans de faire l'achat de ces billets en ligne. «Il risque d'y avoir beaucoup de monde au stade à la dernière minute», a mentionné Martin. Pour l'occasion, de nouveaux guichets seront ouverts près du stade afin d'accélérer la vente des billets.

Richar attendu mardi ou mercredi

Le nouveau-venu Danny Richar, qui a évolué dans les ligues majeures de 2007 à 2009, est attendu à Trois-Rivières mardi ou mercredi. S'il obtient son visa de travail en matinée mardi, le Dominicain pourrait monter à bord d'un avion à Newark en direction de Montréal. 

«Est-ce qu'il arriverait à temps pour le début du premier match face aux Cubains? C'est difficile à dire, mais au moins, il y a de très fortes chances qu'il soit avec nous mercredi», selon René Martin.

Un plan B nommé Ryan Brockett

Avec le départ du troisième-but Eric Grabe et l'absence prolongée de Jesus Merchan, les Aigles devaient dénicher un joueur d'utilité au plus vite. Ils ont fait l'acquisition au cours des dernières heures du joueur d'avant-champ Ryan Brockett, des Champions d'Ottawa. Joueur de petit gabarit, il a produit trois points en 17 sorties avec le club de la capitale fédérale.

Par ailleurs, le vétéran Merchan ne sera pas de retour avant au moins dix jours, ont annoncé les Aigles lundi. Ce dernier est embêté par une blessure depuis la deuxième série de la campagne.

Carnet de notes

Seulement deux joueurs ainsi que les dirigeants de la fédération ont assisté au point de presse, alors que la grande majorité de l'effectif patientait dans l'autobus stationné devant le stade. Ils ont ensuite pu se dégourdir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins...

Désirant imiter l'expérience vécue avec les Japonais de l'île Shikoku l'an dernier, les Aigles inviteront les Cubains à la cabane à sucre Chez Dany mardi. En 2015, les visiteurs nippons avaient gagné la première partie après avoir goûté à la soupe aux pois et aux crêpes recouvertes de sirop d'érable...

Partager

À lire aussi

  • Un grand moment parmi d'autres

    Sports

    Un grand moment parmi d'autres

    La visite de l'équipe nationale de Cuba à Trois-Rivières s'ajoutera à une liste déjà bien garnie d'événements ou de personnages qui auront marqué... »

  • <em>Ça prend une étincelle, et vite!</em>

    Sports

    Ça prend une étincelle, et vite!

    COMMENTAIRE / Pierre-Luc Laforest peut s'estimer chanceux. S'il dirigeait une équipe de hockey, il serait au chômage depuis quelques semaines déjà! »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer