Enfin un camp digne de ce nom!

Pierre-Luc Laforest aura fort à faire durant le... (Marie Noël)

Agrandir

Pierre-Luc Laforest aura fort à faire durant le camp d'entraînement afin de combler les casiers vides dans son vestiaire.

Marie Noël

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour la première fois depuis qu'il dirige les Aigles, le gérant Pierre-Luc Laforest aura droit à un vrai camp d'entraînement, alors que les champions de la Ligue Can-Am amorcent cette semaine la préparation en marge de leur quatrième saison.

C'est aussi la première fois que Laforest retrouve son bureau à Trois-Rivières avec le titre de champion défendant. Un nouveau statut qui vient avec son lot de défis!

«L'objectif a toujours été de gagner depuis que je suis ici et nous y sommes enfin parvenus l'automne dernier. La grande différence, c'est que maintenant, tout le monde nous attend. À ce stade, ça devient plus difficile de réaliser des exploits, mais nous sommes confiants de récidiver.»

Laforest accueille cette semaine «27 ou 28» joueurs qui tenteront tous de mériter leur casier au stade Fernand-Bédard. Si plusieurs peuvent déjà dormir l'esprit en paix - on pense entre autres à ceux qui étaient présents dans l'entourage du club en 2015 - la lutte s'annonce intéressante à certaines positions, notamment au milieu de l'avant-champ.

Les nouveaux-venus Delvis Morales (voir autre texte), Yeixon Ruiz, Jalen Harris et Reed Lavallee peuvent tous aspirer au rôle de joueur de deuxième but, bien que Morales semble détenir une bonne longueur d'avance sur les trois autres.

Ruiz, Morales et Harris figurent d'ailleurs parmi les joueurs que Laforest a hâte de voir dans le feu de l'action. «Harris peut jouer un peu partout au champ intérieur, tandis que Ruiz a évolué pendant quelques matchs dans les rangs AA. Il est super rapide, je pense que ça va nous aider en défensive. On a hâte de voir ce que nos gars ont dans le corps!»

Le premier match préparatoire aura lieu jeudi prochain, alors qu'un groupe de l'Académie de baseball du Canada sera de passage en ville. D'ici là, Laforest poursuivra l'évaluation de ses protégés en situation d'entraînement. Il a quand même plusieurs joueurs clés à remplacer, dont Pedro Lopez (arrêt-court), Jose Cuevas (deuxième-but) et Craig Hertler (premier frappeur).

«Ce sont trois grosses pertes, mais c'est la réalité du baseball indépendant.»

Les yeux du gérant s'illuminent quand il parle de sa rotation de lanceurs partants, qui devrait être l'une des bonnes dans la Ligue Can-Am si les artilleurs restent en santé. «Je pense que nous avons cinq bons partants. Avec un receveur de la trempe de Kyle Lafrenz, je suis assez confiant à ce chapitre, surtout que les gars sont habitués de travailler ensemble.»

En effet, quatre des cinq partants effectuent un retour dans la cité de Laviolette. Le petit nouveau, Porfirio Lopez, un lanceur de la République dominicaine, ne sera toutefois pas entièrement dépaysé puisqu'il a déjà côtoyé le vétéran Luis Munoz.

Quatre ambidextres!

Une des situations particulières à ce camp des Aigles, c'est la présence de quatre frappeurs ambidextres, soit Harris, Ruiz, Lavallee et Daniel Mateo.

«Je suis très optimiste pour Mateo. Il a connu un bon hiver en Colombie et il est puissant des deux côtés. C'est un gars qui ne se fait pas souvent retirer sur trois prises, j'ai hâte de voir sa progression.»

Il faudra aussi surveiller l'arrêt-court Jesus Merchan, ce vieux routier de 35 ans qui devrait amener une bonne dose de leadership en défensive. Reste à voir s'il pourra chausser les crampons de Pedro Lopez.

La touche finale pour l'avant-champ

À quelques heures de l'ouverture du camp d'entraînement, les Aigles de Trois-Rivières ont reçu une bonne nouvelle qui viendra tonifier leur avant-champ. Récemment libéré par l'organisation des Dodgers de Los Angeles, le deuxième-but Delvis Morales doit en effet débarquer au stade Fernand-Bédard en début de semaine. Si la chimie parvient à opérer entre le Dominicain de 25 ans et le vétéran arrêt-court Jesus Merchan, les Aigles pourraient réussir à faire oublier le brio des amigos Pedro Lopez et Jose Cuevas l'an dernier. «Il va nous apporter de la solidité défensivement. Notre milieu d'avant-champ sera beau à voir aller», s'emballe Pierre-Luc Laforest.

Cependant, même si Morales a passé les six dernières années dans l'entourage des Dodgers, dont 29 matchs disputés dans le niveau AAA en 2014, le poste de partant ne lui sera pas octroyé automatiquement.

«Il a peut-être une longueur d'avance sur les autres candidats. Mais si on n'aime pas ce qu'on voit de lui, je n'aurai aucun problème à le changer. Il a certainement l'expérience pour nous aider, mais il va falloir qu'il performe», prévient le gérant des Oiseaux.

Avec la collaboration de Vincent Gauthier

Les nouveaux-venus

Daniel Desimone

Jalen Harris

Sam Judah

Reed Lavallee

Porfirio Lopez

Delvis Morales

Jesus Merchan

Yeixon Ruiz

Ils sont partis

Mike Bradstreet

Jose Cuevas

Craig Hertler

Sasha LaGarde

Pedro Lopez

Jon Smith

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer