Le vélo de montagne, un sport qui a la cote

Les sentiers tracés par une petite équipe de... (Judicael Aspirot)

Agrandir

Les sentiers tracés par une petite équipe de bénévoles, dans le Parc récréoforestier de Saint-Mathieu-du-Parc, devraient faire le bonheur des disciples du vélo de montagne, un sport en vogue depuis quelques années.

Judicael Aspirot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Une étude commandée par Vélo Québec il y a deux ans chiffrait le nombre d'adeptes de vélo de montagne à environ 620 000 à travers la province. Des statistiques qui se comparent, notent les gens du milieu, à la pratique du ski et du hockey.

Dans ces circonstances, il n'est pas étonnant de constater l'essor de plusieurs centres voués à la discipline. En Mauricie, les amateurs sont gâtés avec Énergie CMB ainsin que les sentiers du parc de la rivière Gentilly ou ceux du parc de la rivière Batiscan.

Depuis quelques mois, un nouveau joueur a pris place dans le paysage régional du vélo de montagne, grâce au travail acharné d'une petite équipe de bénévoles. Situé dans le Parc récréoforestier de Saint-Mathieu-du-Parc, un circuit d'une quinzaine de kilomètres a été dessiné par ces amoureux de vélo à pneus cramponnés. On parle de centaines d'heures de travail, à la sueur de leur front.

Aménagement de sauts, ponts, enrochement et drainage de sentiers ont occupé la majeure partie des temps libres de cette bande d'amis, dans laquelle on retrouve Anthony et David Cadieux, Charles Cloutier-Lapointe, Thierry Lemieux, Simon Trépanier et Alexandre Turcotte. «Ça prend une vision et il faut connaître ça», admet sans détour Anthony Cadieux, impatient d'inaugurer officiellement le site, samedi, lors d'une journée destinée à faire découvrir son bébé.

Il faut spécifier toutefois que les sentiers de vélo du Parc récréoforestier sont déjà bien connus de plusieurs. «On a fait notre première année complète en 2016 grâce à l'aide gouvernementale. La municipalité de Saint-Mathieu nous a également donné un bon coup de main. L'ouverture officielle, c'est pour présenter ce que nous offrons à la communauté du cyclisme.»

Une ambiance de fête régnera d'ailleurs sur le site samedi, alors que musique et barbecue figureront au menu, en plus des tours guidés des sentiers. Ne s'aventure pas dans cette forêt qui veut, cependant! «Je dirais que ça prend au moins un niveau intermédiaire. Les débutants, on leur conseille de commencer ailleurs. Le dénivelé est un peu plus extrême ici, il y a du pilotage à haute vitesse (enduro) et certains sentiers sont très accidentés et rocheux. Remarquez, on voit des enfants de 11 ou 12 ans défier nos pistes!»

Le jeu en vaut la chandelle puisqu'au sommet, le cycliste téméraire a droit à une vue saisissante de la région environnante. «C'est super beau! La vue sur la vallée de Saint-Mathieu, avec la rivière Shawinigan, ça vaut le détour. Puisqu'on se trouve sur un immense territoire de terres publiques, le site a un potentiel énorme. En plus, les gens peuvent amener leur chien.»

L'invitation pour cette journée spéciale a été lancée il y a plusieurs semaines déjà. Il faut donc s'attendre à une forte participation des cyclistes, d'autant plus que le beau temps sera de la partie.

Le groupe Vélo de montagne Mauricie, qui rallie plus de 1300 personnes sur sa page Facebook, a publié toutes les informations en lien avec l'activité. «Je pense qu'on a réussi à faire quelque chose de très bien avec un petit budget», conclut avec fierté Anthony Cadieux, dont l'équipe mise sur un budget annuel d'environ 6000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer