Les Aigles devront se relever

Nathan Landry aura le mandat de freiner les... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Nathan Landry aura le mandat de freiner les ardeurs des Diamants dans le troisième match de la série Québec-Trois-Rivières au baseball junior, vendredi au Stade Stéréo Plus.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Avec une avance de 2-0 dans la série quarts de finale face aux Diamants de Québec, les Aigles juniors ont trébuché dimanche dernier en subissant une défaite de 9-1 au Stade Canac. Les Oiseaux auront la chance de se relever avec deux matchs à la maison ce week-end.

Le gérant Jean-Philippe Lemay ne s'en cache pas, le momentum que détenait sa troupe après les deux premières rencontres s'est envolé à la suite du troisième match de la série. La pause entre cette partie et celle prévue pour 19 h 30 vendredi soir au Stade Stéréo Plus aura donc été des plus bénéfiques pour ses protégés.

«On veut profiter du fait qu'on revient à la maison. On est en avance d'un match, on veut prendre le momentum et tourner la page.»

Lemay a d'ailleurs rappelé à ses hommes que ce n'était certainement pas le temps de se chercher des poux. Face aux champions de la saison régulière, il y aurait assurément quelques matchs qui se solderaient par des défaites.

«On doit revenir à la base. On ne va pas chercher des solutions pour des problèmes qui n'existent pas. On ne peut pas affronter les champions des séries de deux des trois dernières années et s'attendre à une courte série. On le savait que ce serait une chaude lutte», souligne Lemay.

Comme ce fut le cas lors du premier duel, c'est Nathan Landry qui sera sur la butte vendredi soir. Celui-ci n'avait pas connu une mauvaise sortie lors de la première rencontre, mais avait eu besoin de l'aide de sa défensive. Il avait permis à 10 coureurs d'atteindre le premier coussin en marchant. Il affrontera l'excellent Vincent Ruel.

«Nous ne sommes pas habitués à le voir donner autant de buts sur balles, en plus d'atteindre quatre frappeurs. Son défi personnel sera de limiter les passes gratuites. Pour le reste, la défensive devra continuer à jouer du baseball comme elle l'a fait. Ce ne sera pas un match à sens unique comme dimanche dernier. Il va falloir jouer notre meilleur baseball et tout le monde devra élever son jeu d'un cran. 

Quand tu gagnes, ce que tu fais de moins bien, ça paraît peut-être moins. Mais quand tu trébuches comme dimanche, tu dois en tirer une leçon. On l'a fait cette année et je suis confiant qu'on pourra le faire.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer