Classique internationale de canots: un quai pour la communauté

Félix Masson, représentant de François-Philippe Champagne, Yvon Laplante,... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Félix Masson, représentant de François-Philippe Champagne, Yvon Laplante, président de la Classique, Paul Gauthier, de LG2, le maire de Shawinigan Michel Angers et Stéphane Boileau, directeur général de la Classique, on dévoilé le nouveau quai mardi.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) La rivière Saint-Maurice sera davantage accessible aux citoyens de Shawinigan et des environs. La Classique internationale de canots de la Mauricie a annoncé, mardi, la disposition de quais situés au coin de l'avenue des Cèdres et de la Promenade du Saint-Maurice.

En collaboration avec la Ville de Shawinigan, Développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec et l'agence de publicité LG2, ce projet permettra aux gens de pratiquer des sports nautiques tels que le canot, le canoë, le kayak ou le rabaska et de bénéficier d'une descente qui donnera une meilleure vue sur le Saint-Maurice. Durant la classique, les nouvelles installations profiteront également aux spectateurs puis aux médias, qui pourront vivre de plus près l'arrivage des différents concurrents.

«Ce projet est un symbole de pérennité, car un quai est un lien entre l'être humain et la rivière. La mission de la Classique, au-delà de l'événement, c'est d'être rassembleuse ainsi que de redonner à la communauté de différentes façons», estimait le président du conseil d'administration, Yvon Laplante.

«Il n'y a pas meilleur endroit pour la restauration de ces quais, puisque ce site sera envahi dans quelques semaines par les gens de la Mauricie lors de la tenue de la Classique. Une de nos préoccupations les plus importantes, c'est de donner accès à la rivière, peu importe le lieu, et c'est pourquoi nous avons accepté ce beau partenariat», indiquait quant à lui le maire Michel Angers.

Des économies notables

Le coût habituel pour la construction de six quais tourne aux alentours de 40 000$. Grâce à l'aide de la Classique internationale de canots, qui a procédé elle-même à l'achat des matériaux et à la construction, l'ensemble du projet a engendré des dépenses d'environ 18 000$, ce qui se veut une économie considérable. Notons que la facture a été assumée à 50% par DEC. 

Selon le directeur général de l'organisation, Stéphane Boileau, son équipe et lui continueront de rester impliqués dans la communauté au courant des prochains mois. Mais d'abord, le comité organisateur se concentrera sur les derniers préparatifs en vue de la Classique internationale de canots de la Mauricie qui prendra d'assaut la rivière Saint-Maurice de La Tuque à Trois-Rivières du 1er au 4 septembre prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer