Cataractes: Glotov débarque, Olivier quitte

Mathieu Olivier poursuivra sa carrière junior à Sherbrooke.... (Olivier Croteau)

Agrandir

Mathieu Olivier poursuivra sa carrière junior à Sherbrooke.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) La reconstruction n'est peut-être pas pour demain matin à Shawinigan. À la veille du début du camp des recrues mardi, le directeur-gérant Martin Mondou a obtenu des Screaming Eagles les droits du Russe Vasily Glotov en retour d'un choix conditionnel de cinquième tour au repêchage 2018.

Glotov, 20 ans, participera le mois prochain au camp des Sabres de Buffalo, qui en ont fait leur sélection de septième tour à l'encan 2016. Dépendamment de son rendement, il sera soit assigné à la Ligue américaine ou encore aux rangs juniors. Si cette deuxième hypothèse est retenue, ce sera à Shawinigan et non au Cap-Breton qu'il va poser ses valises pour les prochains mois. Glotov a amassé 50 points dont 15 buts la saison dernière sous les ordres de Marc-André Dumont. Il a toutefois été moins visible en séries, limité à quatre passes en 11 matchs.

«On voit son acquisition comme une police d'assurance pour nous. L'an dernier, nous avons perdu deux joueurs chez les pros (Anthony Beauvillier et Gabriel Gagné), on trouvait que le prix à payer était raisonnable pour se protéger. On ne sait pas si Brandon Gignac reviendra. Si Glotov revient junior, nous prendrons des décisions. Ce qu'on sait, c'est qu'il pourrait solidifier notre top 6 à l'attaque. Avec un Samuel Girard dans l'alignement, on veut être compétitif», explique Mondou. 

«S'il revient, on verra où nous sommes rendus dans notre processus. Glotov pourrait aussi très bien aider une autre équipe si on préfère garder nos gars en place», ajoute Mondou. «Cet ajout nous donne de la flexibilité.»

L'arrivée de Glotov coïncide avec la décision des Cataractes de monnayer les services d'un autre patineur de 20 ans, Mathieu Olivier. Le gros attaquant prend le chemin de Sherbrooke où le directeur général Jocelyn Thibault a utilisé le choix de deuxième tour des Islanders de Charlottetown pour s'offrir la dernière campagne junior d'un des joueurs les plus craints dans le circuit Courteau. L'an dernier, Olivier a compilé une fiche de neuf buts et 15 passes, en plus de passer 102 minutes au cachot. 

«Plusieurs équipes intéressées mais la qualité de l'offre du Phoenix nous a convaincus de passer à l'action. Charlottetown s'engage dans une grosse reconstruction, on pense que ça nous donnera un choix tôt en deuxième ronde. C'est l'endroit où souvent des gars que tu voyais en première ronde glissent, alors tu peux mettre la main sur un jeune très prometteur», analyse Mondou, conscient qu'il se départit d'un joueur qui faisait grandir ses coéquipiers. «Nous avons une équipe assez imposante dans une ligue où le hockey a changé ces dernières années. Et puis, on a un jeune comme Tommy Cardinal à qui on veut faire plus de place. En combinant tout ça et en ajoutant ce que nous obtenions en retour, on croit avoir pris la bonne décision.»

Mondou prévient qu'il n'a peut-être pas terminé son magasinage. «Il y a beaucoup d'action en ce moment dans la ligue. On écoute, on échange des idées. Ce qui est certain, c'est que nous ne ferons rien de majeur si ça ne vaut pas la peine», lance Mondou, en faisant probablement référence au dossier Samuel Girard, ouvert depuis la fin des dernières séries. La situation des gardiens est notamment à surveiller dans le camp shawiniganais. «On a deux gardiens qui veulent le rôle de partant. La porte est ouverte, si on trouve une belle opportunité.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer