Qui seront les rois du Michigan?

Vainqueurs de l'épreuve de Cooperstown en mai, Guillaume... (Erich Schlegel)

Agrandir

Vainqueurs de l'épreuve de Cooperstown en mai, Guillaume Blais et Steve Lajoie sont de nouveau établis comme favoris au Michigan. Quant à Christophe Proulx et Samuel Frigon, ils font la paire depuis quelques semaines, eux qui ont commencé à ramer ensemble au Club de canotage de Shawinigan.

Erich Schlegel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les canotiers du Michigan et de la région de New York seront majoritaires en fin de semaine à la deuxième étape de la Triple Couronne, mais ce sont des athlètes de la Mauricie qui risquent de façonner l'essentiel du spectacle.

Guillaume Blais de Saint-Boniface et Steve Lajoie de Mirabel, l'un des athlètes parmi les plus titrés de l'histoire de la Classique internationale de canots de la Mauricie, partiront favoris quand s'amorcera, samedi, la 70e édition du Au Sable River Canoe Marathon.

Non loin d'eux, deux jeunes loups du Centre de la Mauricie, Christophe Proulx (Shawinigan) et Samuel Frigon (Saint-Étienne-des-Grès) caressent aussi de grandes ambitions.

Proulx débarque au Michigan en tant que champion défendant, après avoir remporté la course de 2016 avec Ryan Halstead au terme d'un sprint spectaculaire. Le duo avait devancé par une longueur de bateau l'équipe d'Andrew Triebold et Jacob Dubois.

Ce sera la première fois que Proulx ramera en compagnie de son ami Frigon pendant une manche de la Triple Couronne du canot long parcours. S'ils ne laissent pas Blais et Lajoie se forger une avance «confortable» dans les premières heures du parcours, on pourrait avoir droit à une course palpitante.

«Ce sera un spectacle québécois!» promet Proulx en souriant.

«Christophe et moi étions ensemble au Club de canotage de Shawinigan à l'adolescence, ajoute Frigon. On a pris des chemins différents quand nous avons commencé le canot de compétition, en se promettant de revenir un jour. On voulait optimiser notre développement avec des canotiers d'expérience, ça aura été bénéfique pour nous.»

Les deux potes ont d'ailleurs battu Guillaume Blais à quelques reprises depuis le début de la saison, de quoi alimenter la rivalité amicale qui se forge entre les tandems.

«C'est de bonne guerre! On a vaincu Guillaume, mais il n'était pas avec Steve Lajoie. Le gros test, c'est en fin de semaine.»

Christophe Proulx et Samuel Frigon font la paire... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Christophe Proulx et Samuel Frigon font la paire depuis quelques semaines, eux qui ont commencé à ramer ensemble au Club de canotage de Shawinigan

Courtoisie

De l'arrière vers l'avant

Christophe Proulx et Steve Lajoie ont dû s'adapter à une nouvelle réalité pour composer leur équipe respective, c'est-à-dire changer de position dans le canot.

Les deux ayant toujours eu leurs habitudes à l'intérieur de l'embarcation, les voici désormais à l'avant. «J'ai peaufiné ma technique et pris un peu de poids, mais je pense que c'est plus difficile de faire le contraire, c'est-à-dire passer de l'avant vers l'arrière», souligne Proulx.

Même son de cloche du côté de Lajoie, vainqueur de la première course de la Triple Couronne avec Guillaume Blais, à la fin du printemps du côté de Cooperstown.

«Non tout va bien honnêtement, assure Lajoie, un abonné des victoires autant en Mauricie qu'au Michigan. Le canot va de mieux en mieux et je m'entends bien avec Guillaume. On espère qu'il ne fera pas trop chaud!»

En effet, car même si une partie de la course se déroule en pleine nuit, le Marathon du Michigan n'en demeure pas moins une épreuve d'endurance très éreintante.

Les gagnants ont bouclé en 2016 la distance de 193 km, entre Grayling et Oscoda, en près de 14 heures et 30 minutes. Sans arrêt!

«Il faut être tenace, mais c'est ma course préférée, partage Christophe Proulx. Tu n'as pas le choix d'être dans ta bulle, tu ne peux pas en sortir.»

En quête d'un tour du chapeau

Champion de la Classique 2016 avec Mathieu Pellerin puis de Cooperstown aux côtés de Lajoie en mai, Guillaume Blais ne vise rien de moins que de compléter son tour du chapeau du canot long parcours. Une victoire au Michigan lui assurerait au moins un titre lors de ces trois courses d'envergure, et ce à 31 ans. Lajoie a quant à lui 41 ans.

«La relève pousse avec Christophe et Samuel, c'est beau à voir, convient Blais. N'importe qui peut sortir un lapin de son chapeau dans une course comme celle-là, mais nous sommes confiants.»

Ils ont raison de l'être. Blais et Lajoie ont remporté le Dash for Cash de mardi, une course de formule sprint à élimination. Ils ont eu le dessus en finale sur Christophe Proulx et son partenaire Kyle Stonehouse, Samuel Frigon n'étant pas encore arrivé au Michigan.

Les Pellerin, une carte cachée?

Si les attentes sont élevées chez les Lajoie, Blais, Proulx et Frigon, un duo de frères pourrait aussi brouiller les cartes en fin de semaine.

Jimmy et Tommy Pellerin ont le talent et l'expérience pour se faufiler au sein du peloton de tête. Jimmy a d'ailleurs terminé sur le podium (troisième) avec Samuel Frigon au printemps, à Cooperstown.

Des équipes composées d'Américains devraient aussi se manifester.

Chez les autres canotiers de la région, Vincent Bellemare de Shawinigan fera équipe avec un vétéran local, Tim Chapple. Si tout se déroule comme prévu, ce tandem devrait finir dans le top 25.

Luc Mercier (28 ans, Trois-Rivières) et René Joly (Shawinigan, 61 ans) formeront aussi une équipe, à l'instar des jeunes Shawiniganais Jérémie Fortin (23 ans) et Anthony Massicotte (20 ans).

Les Latuquois Christian et Sylvain Marchand, qui visent de compléter la Triple Couronne cette année, seront également de la partie.

Au sein de la classe mixte, Antoine Rouleau et Rosalie Frigon ont bon espoir de bien figurer, alors que l'équipe à battre demeure celle de Mary Schlimmer et Andrew Triebold.

Simon Dessureault et Sarah Lessard concourront aussi dans le mixte. Si le premier vivra son baptême de feu, le couple peut aspirer à de belles choses puisque Lessard a beaucoup d'expérience.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer