L'Impact déjà en mode «sans lendemain»

L'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello.... (Michael Perez, archives Associated Press)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello.

Michael Perez, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Alors qu'il amorce la deuxième moitié de sa saison, l'Impact de Montréal sait que la marge de manoeuvre est déjà mince pour espérer participer aux séries éliminatoires.

Après une trève de deux semaines, l'Impact (5-6-6) reprendra le collier en accueillant l'Union de Philadelphie (6-7-5), mercredi, au stade Saputo. Une victoire permettrait à la troupe de Mauro Biello de doubler l'Union au huitième rang de l'Association Est et de se rapprocher de la ligne rouge.

«Nous avons déjà l'impression que nous devons absolument gagner la rencontre, a affirmé l'arrière latéral Chris Duvall, plus tôt cette semaine. C'est le début de la deuxième moitié de saison et nous avons gaspillé plusieurs occasions lors de la première moitié. Nous affrontons un rival direct dans la course aux séries et c'est comme ça que nous allons aborder ce duel.»

L'Union n'a pas perdu à ses trois dernières sorties en MLS (2-0-1) et l'Impact s'attend à devoir travailler fort pour faire bouger les cordages malgré l'absence du gardien Andre Blake, qui représente la Jamaïque à la Gold Cup. L'Américain John McCarthy devrait prendre la relève devant le filet des visiteurs.

«Philadelphie joue mieux depuis quelques temps, a noté Biello. Défensivement, ils sont plus organisés qu'en début d'année, quand ils ont connu des ennuis.»

«Ils sont dans une position semblable à la nôtre, a ajouté l'arrière latéral Daniel Lovitz. Ils vont travailler fort et vouloir fermer le jeu tout en profitant de leurs occasions. Nous devons être prêts et égaler leur intensité.»

En plus de Blake, l'Union sera privé du milieu de terrain Chris Pontius, rappelé par l'équipe américaine. Le capitaine Alejandro Bedoya pourrait aussi être absent, lui qui a obtenu congé de la formation américaine puisque sa copine attendait la naissance de leur deuxième enfant.

Du côté de l'Impact, Patrice Bernier, Anthony Jackson-Hamel et Maxime Crépeau ont rendez-vous avec Blake et leur nouveau coéquipier Shaun Francis jeudi, quand le Canada affrontera la Jamaïque en quart de finale de la Gold Cup. Biello a également confirmé qu'Ignacio Piatti allait rater le duel contre l'Union puisqu'il n'est pas encore remis d'une blessure aux adducteurs.

L'Impact profitera d'un calendrier plus favorable en deuxième moitié de saison avec 10 matchs à domicile sur 17. Le Bleu-blanc-noir a une fiche à domicile de 4-2-1 depuis le début de la campagne, incluant trois victoires à ses trois dernières sorties devant ses partisans.

«Nous savons tous à quel point il est difficile d'obtenir des points à l'étranger dans cette ligue, a rappelé Duvall. Quand nous jouons à domicile, nous devons chaque fois obtenir les trois points. Si nous y parvenons, notre travail sera plus facile en deuxième moitié de saison.»

Biello a laissé entendre qu'il devrait revenir à un schéma 4-2-3-1 après avoir vu l'équipe connaître des difficultés défensives en juin dans un 3-5-2. Il espère voir cet ajustement aider à combler les lacunes d'une équipe qui a accordé 10 buts à ses quatre dernières rencontres en MLS.

«Ça devrait aider la défensive au niveau de la stabilité centrale, a expliqué Biello. Nous voulons appliquer de la pression plus haut sur le terrain et récupérer le ballon plus loin de notre but.

«Nous avons organisé plusieurs réunions et avons fait beaucoup de vidéo. Un de nos messages est d'être affamé, a ajouté Biello. Tout le monde parle de nos matchs à domicile, mais nous devons les jouer et les approcher avec la bonne mentalité. Ça commence à l'entraînement. Nous voulons les trois points. Ça prend un esprit collectif pour avoir du succès.»

Après avoir accordé presque le quart de ses 29 buts lors des 15 dernières minutes de jeu, incluant les arrêts de jeu, l'équipe est résolue à renforcer sa défensive. L'Impact a fait l'acquisition du défenseur latéral gauche jamaïcain Shaun Francis des Earthquakes de San Jose la semaine dernière et le directeur technique Adam Braz a confirmé, mardi, que le club est sur le point de finaliser un transfert pour obtenir les services du défenseur central Deian Boldor, en vertu d'un prêt du Bologne FC.

Malgré sa position précaire au classement et un vocabulaire ressemblant à celui d'une équipe condamnée à jouer avec l'énergie du désespoir, les membres de l'Impact demeurent confiants de voir le vent tourner.

«Nous avons tous les bons morceaux, a affirmé Duvall. Regardez sur le terrain. Il y a des joueurs de stature internationale, des joueurs qui ont joué au plus haut niveau. Il y a un bon mélange de joueurs intelligents et de joueurs athlétiques. Plus nous allons jouer ensemble, plus nous allons être en mesure de démontrer que nous avons le nécessaire pour nous rendre jusqu'au bout.»

Un match face à Atlanta United est déplacé de 24 heures

L'Impact a annoncé mardi une légère modification à son calendrier à venir.

Ainsi, la rencontre prévue le 23 septembre contre l'Atlanta United en Georgie a été repoussée de près de 24 heures. Elle sera toujours disputée au Mercedes-Benz Stadium, mais à 17h au lieu de 19h.

Le club montréalais n'a pas précisé la raison de ce changement à l'horaire. Sur le site du Mercedes-Benz Stadium, il n'y a pour l'instant aucun autre événement de prévu pour le 23 septembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer