Ikonen fait tourner les têtes

L'attaquant Joni Ikonen (à droite) a impressionné l'état-major... (La Presse)

Agrandir

L'attaquant Joni Ikonen (à droite) a impressionné l'état-major du Canadien par ses prouesses et son acharnement sur la glace au camp de développement du Tricolore.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le Canadien a connu un joli succès avec Artturi Lehkonen, un Finlandais repêché au deuxième tour, et qui s'est développé à Frolunda, en Suède, avant de traverser en Amérique du Nord. Et si l'histoire se répétait?

Nous sommes encore à des années de connaître la réponse, mais en attendant, Joni Ikonen part du bon pied. À son tout premier camp de développement avec le Tricolore, il a fait tourner les têtes.

L'athlète de 18 ans, repêché au 58e rang il y a deux semaines, s'est constamment mis en valeur par la méthode la plus simple: en étant autour de la rondelle. Il a aussi fait preuve de beaux instincts offensifs et a travaillé avec l'acharnement typique des Finlandais.

«C'est un fier compétiteur», a estimé Martin Lapointe. «On a vu son niveau de jeu, sa vision, il dégaine avec vitesse. Il a un bon son sens du jeu, c'est un bon patineur qui fait de bonnes passes, qui ne craint pas d'aller au filet, qui gagne ses batailles pour l'obtention de la rondelle. Il nous a démontré qu'il sera un joueur de hockey, s'il peut suivre les traces d'Artturi Lehkonen.»

Comme Ikonen poursuivra son apprentissage en Europe la saison prochaine, il ne devrait pas participer au camp d'entraînement de septembre. C'était donc sa seule chance de la saison de se faire voir en personne, devant l'état-major du CH.

«Je voulais vraiment laisser une bonne impression», a dit le timide attaquant. «C'était ma première fois ici. Je voulais montrer de quoi j'étais capable. Il y a de bons joueurs. Ça m'a fait du bien de voir que je pouvais jouer avec eux.»

Bouillon de retour

Les jeunes défenseurs de l'organisation du Canadien pourront compter sur les services d'un homme qui a été un exemple probant de persévérance et d'acharnement au travail pendant presque 15 saisons passées dans la LNH.

Francis Bouillon a été nommé mercredi entraîneur du développement des joueurs à la place de Rob Ramage, qui accède au poste de directeur du développement laissé vacant par la promotion de Martin Lapointe au poste de directeur du personnel des joueurs. Il s'occupera principalement des défenseurs du Rocket de Laval, le nouveau club-école du Tricolore dans la Ligue américaine, mais aussi ceux des collèges américains et des ligues juniors.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer