Peterson mène les Aigles vers la victoire

L'attaque des Aigles a fait le boulot mercredi... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'attaque des Aigles a fait le boulot mercredi face aux Dominicains.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On l'attendait depuis un moment mais elle est enfin venue, cette performance convaincante d'un lanceur partant des Aigles au Stade Stéréo Plus!

Devant plus de 900 personnes, le gaucher Pat Peterson a endormi les frappeurs de la République dominicaine, qui ont perdu 7-2 mercredi contre leurs hôtes de Trois-Rivières.

Avec 104 tirs au compteur en sept manches et deux tiers, Peterson a espacé quatre coups sûrs et deux points mérités. Il a même été parfait durant les quatre premiers tours au bâton des visiteurs, qui ont réussi à déposer la balle en lieu sûr pour la première fois en sixième manche!

C'est le genre de sortie que souhaiterait voir le gérant T.J. Stanton plus souvent, surtout à domicile. Peterson, qui a rejoint les Aigles il y a une dizaine de jours, ne disposait que de trois jours de repos depuis sa dernière sortie.

«Il a limité l'adversaire à des roulants et la défensive a complété le travail. Contre n'importe quelle équipe, il aurait connu du succès», témoignait le gérant, beaucoup plus zen que la veille, disons-le.

«Peterson a mérité sa place dans la rotation des partants.»

Et comment! Après avoir accordé 13 coups sûrs la veille, les Aigles ont limité les Dominicains à quatre. 

Pendant ce temps, le partant de la République Pedro De Los Santos lançait tout croche sur le monticule.

L'ancien espoir des Mets, qui a pris part au camp d'entraînement des Capitales de Québec en mai, a atteint quatre frappeurs, accordé cinq buts sur balles et autant de coups sûrs aux Aigles, en plus de commettre une erreur. Il a pris le chemin des douches au terme de trois manches et un tiers d'activité.

Les Aigles ont marqué sur une erreur, tandis que les autres points ont été produits par Ryan Brockett, Trevor Gretzky, Daniel Mateo (2) et le Québécois David Glaude, qui en a fabriqué deux lui aussi.

Patrouillant l'arrêt-court pour une deuxième soirée consécutive, l'ancienne vedette des Diamants de Québec dans le baseball junior a marqué à deux reprises mercredi. Il a surtout déployé devant les amateurs son efficacité et sa fluidité en défensive, aux côtés de Mateo, posté au troisième coussin.

Croisé à la sortie du vestiaire des Oiseaux, Glaude avait le sourire accroché au visage. Aucun doute, il saisit la perche tendue par Stanton depuis son arrivée à Trois-Rivières lundi.

«J'étais nerveux mardi, mais j'ai été capable de transformer ce stress en excitation. Je pense avoir été constant et c'est certain que j'aime avoir la confiance de mon gérant.»

Glaude apprécie se retrouver au milieu de joueurs d'expérience comme Mateo et Ryan Brockett, au deuxième but. «Mateo communique bien en anglais, je n'ai pas de problème à le comprendre!»

«David n'hésite pas à plonger et à courir derrière lui pour capter les balles, encensait Stanton. Il a été bon ce soir. En tant que recrue il va commettre des erreurs, mais nous serons patients.»

Le Cubain Alexander Ayala était donc utilisé comme frappeur désigné mercredi. Il a frappé un simple.

Carnet de notes

Le vétéran Javier Herrera, qui frappe au quatrième rang, éprouve des difficultés au bâton ces jours-ci. Sa moyenne au bâton est maintenant à ,276...

Daniel Mateo mène le club pour les points produits (25), devant Connor Crane (23)...

En relève à Pat Peterson, Miguel Lahera a été parfait en une manche et un tiers...

Environ 250 personnes ont assisté à la prestation musicale du groupe de San Diego Dueling Pianos, sur la terrasse. On attend autour de 300 amateurs ce jeudi sur la terrasse pour la Soirée des dames et le premier match d'une importante série de quatre, face aux Miners de Sussex.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer