Un rêve qui coûte cher

Xavier Laneuville... (Soccer Canada)

Agrandir

Xavier Laneuville

Soccer Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Xavier Laneuville vient d'avoir 16 ans et une prestigieuse académie de la Floride voit en lui un joueur de soccer doté d'un grand potentiel.

L'habile milieu de terrain, invité trois fois plutôt qu'une à des camps de détection de l'équipe canadienne de soccer, a décidé l'hiver dernier de quitter l'Académie de l'Impact de Montréal. S'il a fermé des portes, il semble en avoir ouvert d'autres.

Lors d'une séance de tests d'habiletés menée par des anciens joueurs professionnels du Québec, à Pierrefonds, Laneuville a été remarqué par au moins sept représentants d'universités américaines. L'Académie Montverde d'Orlando lui a aussi signifié son intérêt à l'enrôler au sein de son programme, un des meilleurs du genre en Amérique du Nord.

Il faut dire que Xavier Laneuville fait tourner les têtes depuis longtemps. Recruté par l'Académie de l'Impact à 13 ans, il a également défendu les couleurs de la Mauricie aux Jeux du Québec. Équipe Québec a pu compter sur lui à deux reprises et, en dépit de son jeune âge, il a déjà voyagé quelques fois en Europe pour participer à des tournois internationaux.

Sauf que pour lui, rien n'égale la joie associée à ce vote de confiance de l'Académie Montverde. «Ce serait une chance incroyable pour moi», convient l'adolescent, visiblement fébrile.

C'est que Montverde a formé, dans la dernière année seulement, quatre joueurs évoluant dans la MLS. «Ils voient des choses en moi, ils sont prêts à me prendre tout de suite et moi, je serais prêt à partir!»

Le hic, c'est que le prestige associé à cette académie du Sud a un prix. On parle de 50 000 $US. «Ils assurent une partie des frais avec une bourse de 20 000 $, mais il reste toujours un bon montant à aller chercher. Présentement, je doute que je pourrais accepter l'offre à cause de ça.»

Loin de se décourager, Laneuville a créé sa propre page sur le site web GoFundMe, afin d'amasser des dons. Le Club de soccer de Trois-Rivières, auquel il est affilié, l'aide aussi à promouvoir son projet, tout comme les membres de sa famille.

«Mon père fait des démarches auprès de certaines compagnies, on espère que ça fonctionne. À Orlando, il y a des joueurs de partout dans le monde. Ils ne perdent presque jamais, je ne pourrais pas rêver à une meilleure structure pour m'aider à cheminer. Depuis que j'ai 4 ans, je souhaite devenir un joueur de soccer professionnel. Je sens que je m'en rapproche.»

C'est pourtant l'objectif avoué de l'Académie de l'Impact de Montréal. La disparition du club école, le FC Montréal, a cependant refroidi beaucoup de gens dans la communauté du soccer au Québec, dont le jeune Trifluvien.

«À 18 ans, si tout va bien, je me vois recevoir un premier contrat professionnel. Sinon, il y a l'option des universités de la NCAA. L'Académie d'Orlando place 100 % de ses joueurs dans les universités en division 1 aux États-Unis.»

Jamais un joueur de la région n'a reçu pareille offre en provenance d'une académie d'un tel niveau. Xavier Laneuville invite donc les personnes intéressées à l'encourager dans sa quête d'une vie d'athlète professionnel, un rêve qu'il cajole depuis des années.

D'ici là, il continue son entraînement en jouant pour la formation AAA des moins de 21 ans, au CSTR. L'équipe joue d'ailleurs à domicile, ce samedi au stade Diablos contre FS Salaberry. Le match commence à 18 h 30.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer