Hippodrome 3R: une Classique fort populaire

La Classique printanière des conducteurs a été remportée... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Classique printanière des conducteurs a été remportée par Louis-Philippe Roy.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Classique printanière des conducteurs de l'Hippodrome 3R a remporté un vif succès. Près de 2500 spectateurs ont assisté à ce rendez-vous annuel qui regroupait huit des meilleurs jockeys de l'industrie. Le vainqueur de l'édition 2017 de cette classique est Louis-Philippe Roy, un conducteur qui a commencé sa carrière à Trois-Rivières.

Près de 2500 personnes ont assisté à la... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Près de 2500 personnes ont assisté à la Classique printanière des conducteurs dimanche à l'Hippodrome 3R.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Signe que ces huit jockeys sont talentueux et qu'ils ont de brillantes carrières, ils totalisent ensemble des gains en bourses de près de 860 millions $. Outre Roy, les amateurs de courses pouvaient admirer le travail de Daniel Dubé, David Miller, Jody Jamieson, Scott Zeron, Stéphane Bouchard, Sylvain Fillion et Yannick Gingras. 

«C'est une journée spéciale pour l'Hippodrome. C'est un de nos grands événements majeurs après le Prix d'été. Nous avons les huit meilleurs conducteurs d'Amérique du Nord», affirme François Carignan, le directeur des opérations à l'Hippodrome 3R. «C'est très impressionnant. Ce sont tous des champions aux États-Unis, en Ontario et au Québec. Tous les Québécois de ce groupe ont commencé leur carrière à Trois-Rivières.»

La compétition était féroce dimanche. Les jockeys présents étaient là pour une chose: gagner. Même si Scott Zeron était en tête en milieu d'après-midi, c'est Louis-Philippe Roy qui est reparti avec les grands honneurs. Le Club jockey du Québec a réussi à amasser près de 125 000 $ en bourses pour l'occasion de cette Classique printanière. «Nous sommes très fiers du résultat. La foule est présente et le pari mutuel a très bien été», précise François Carignan. «Ça répond à nos attentes.» 

Alors que les courses de Trois-Rivières peuvent être suivies aux États-Unis et ailleurs au Canada, permettant aux parieurs de miser sur ces épreuves, l'Hippodrome 3R veut promouvoir son produit. Après tout, il existe 126 endroits où il est possible de parier sur ces courses. Un événement comme la Classique printanière des conducteurs remplit cette mission. «Le but premier est de faire connaître le Québec aux États-Unis et en Ontario», note le directeur des opérations à l'Hippodrome 3R. 

La diffusion des courses de Trois-Rivières à l'extérieur de la province représente un potentiel très intéressant pour le Club jockey. Cela entraîne des revenus supplémentaires qui sont les bienvenus pour les propriétaires du seul hippodrome de la province.

«La semaine dernière, plus de 50 % des paris provenaient de l'extérieur», note M. Carignan. «On vise toujours d'avoir le plus possible de paris à l'extérieur, on visait entre 60 et 65 %, mais on y va par étape. Et ça répond à nos attentes de début de saison.»

Depuis le début cette saison, la clientèle de l'Hippodrome 3R est régulière, pour le plus grand plaisir de la direction de l'établissement. «Vu que nous sommes le seul hippodrome du Québec, des amateurs de toutes les régions viennent ici.»

Le prochain grand rendez-vous à l'hippodrome sera le 20 août prochain à l'occasion du Prix d'été. Pas moins de 200 000 $ seront remis en bourses pour l'événement majeur de l'été. Par ailleurs, l'Hippodrome 3R présente des programmes de courses tous les mardis et dimanches, ou presque, jusqu'au début du mois de novembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer