Les Aigles passent le balai au New Jersey

Avec huit coups sûrs et cinq points produits... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Avec huit coups sûrs et cinq points produits au New Jersey, Daniel Mateo a été l'un des bons frappeurs des Aigles, en fin de semaine face aux Jackals.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Embarrassé de voir ses joueurs enchaîner les défaites, le gérant des Aigles T.J. Stanton a piqué une colère dans le vestiaire des visiteurs, jeudi au Stade Canac de Québec. Le message était clair: il fallait redresser la barque au plus vite, pour le bien de toute l'organisation et des partisans.

Frédéric Béliveau-Lajoie, Carole Béliveau et Réal Lajoie ont... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Frédéric Béliveau-Lajoie, Carole Béliveau et Réal Lajoie ont été honorés pour leur implication dans la cause du baseball junior à Trois-Rivières, dimanche, avant le match contre les Voyageurs de Saguenay.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Le message semble avoir été compris. Les Aigles ont balayé un adversaire pour la première fois depuis le 26 juin 2016 en prenant la mesure des Jackals du New Jersey trois fois plutôt qu'une, de vendredi à dimanche au Stade Yogi-Berra.

Au cours de cette séquence, l'offensive trifluvienne a généré 43 coups sûrs et 30 points lors de gains de 9-8 (12 manches), 13-3 et 8-5. Daniel Mateo, avec huit coups sûrs et cinq points produits, a été l'une des bougies d'allumage de son club.

Par contre, dimanche, c'est Brenden Webb qui a volé la vedette avec un grand chelem dès la deuxième manche. Au final, cette claque a fait la différence dans la rencontre, gagnée 8-5.

«On a enfin connu de bons départs», s'enthousiasmait Stanton, rejoint dans l'autobus qui ramenait l'équipe à Trois-Rivières. «Mateo a frappé plusieurs coups sûrs avec des coureurs sur les buts, et que dire du circuit de Webb! Je ne suis pas prêt à dire que cela a eu un impact majeur sur nos parties, mais le trio d'officiels était plus expérimenté au New Jersey. Je crois que ç'a donné confiance à tout le monde.»

Les lanceurs partants Matthew Rusch et Chris Murphy ont récolté des victoires face à des Jackals qui présentaient, avant le début de la fin de semaine, la meilleure attaque de la Ligue Can-Am.

«C'est la première fois que nos lanceurs s'ajustent en cours de partie cette saison. Les tirs étaient proches des genoux. Matthew a lancé beaucoup de prises et il a défié les frappeurs autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Son agressivité a payé.»

Dans l'enclos des releveurs, Ryan Leach a poursuivi son excellent travail en étant presque parfait en trois manches. Sa moyenne de points mérités est descendue à 1,00, ce qui le classe au premier rang de l'équipe

Les Aigles bénéficient d'une journée de congé lundi, avant de reprendre l'action mardi, au Stade Stéréo Plus, où s'amorcera une série de neuf rencontres à domicile contre les Capitales de Québec, l'équipe nationale de Cuba et les Champions d'Ottawa.

D'ici là, le releveur dominicain Angel Rincon devrait rejoindre l'équipe lundi. Son arrivée forcera le gérant Stanton à libérer un autre joueur après le départ d'Andrew Chin jeudi passé.

Aigles juniors: série émotive à l'avantage de Trois-Rivières

Dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, les Aigles juniors ont eu l'ascendant sur les Voyageurs de Saguenay en gagnant deux des trois matchs au programme, samedi et dimanche au Stade Stéréo Plus. Trois-Rivières et Saguenay ont divisé le double de samedi avant que les hommes de Jean-Philippe Lemay ne l'emportent dimanche, par la marque de 11-4, grâce à une poussée de huit points en sixième manche.

La tension a d'ailleurs atteint un seuil critique lorsque le lanceur des Aigles Nathan Landry a accidentellement atteint Antoine Gervais au casque avec un de ses lancers. «Un commentaire lancé sur le terrain par un de nos joueurs dans les secondes suivantes a déplu à l'entraîneur des Voyageurs Martin Pouliot», a expliqué Lemay. 

Ce dernier a apprécié la réponse de ses joueurs à la suite de cette brève altercation, qui n'a toutefois pas tourné en foire.

«Les esprits se sont échauffés, c'est vrai! J'ai dit aux gars que ça ne servait à rien d'allumer des feux si on ne pouvait pas les éteindre. Nous n'avons rien à gagner à afficher une telle attitude. En ce sens, la manche de huit points est arrivée au moment opportun. On a disputé une bonne série, il y avait de l'ambiance dans le stade.»

L'organisation a aussi profité de l'occasion pour saluer l'implication de la famille de Réal Lajoie pour la cause du baseball junior en Mauricie.

Les Aigles, postés au deuxième rang de la section Financière Sun Life, joueront contre les meneurs de la division, mardi à Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer