Aigles: des gros maux... et mots

T.J. Stanton s'est fait expulser d'un match par... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

T.J. Stanton s'est fait expulser d'un match par le même trio d'officiel pour une troisième fois cette saison.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les journées se suivent et, malheureusement, se ressemblent dans le camp des Aigles de Trois-Rivières, qui ont de nouveau encaissé la défaite mardi.

Devant leurs rivaux de Québec, les Trifluviens ont offert une fade prestation aux quelques partisans qui avaient bravé le mauvais temps. Ceux-ci ont été témoins d'une défaite sans appel de 6-1, lors du premier match d'un programme double.

En raison de la pluie, la deuxième partie n'a pu être complétée.

Le trio d'officiels composé de Michael Boulianne, Steven Jaschinski et Kevin Mandzuk a demandé aux joueurs des deux équipes de retraiter vers leur vestiaire respectif, peu avant 22 h, alors qu'on avait droit à un choc tout québécois au monticule entre l'as Karl Gélinas (Québec) et la recrue Guillaume Blanchette (Trois-Rivières).

Les Capitales menaient alors 3-1, mais les locaux menaçaient avec deux coureurs sur les buts en fin de deuxième manche.

La décision des arbitres a déplu à Stanton, qui ne s'est pas gêné pour manifester son mécontentement. Dans les deux langues s'il-vous-plaît!

Le gérant avait en partie raison puisque dans les secondes suivant cet arrêt, la pluie a cessé. «C'est dommage pour nos fans. Ils n'étaient pas nombreux ce soir, mais ceux présents méritaient de voir un spectacle, ils avaient acheté leurs billets», se désolait Stanton, après avoir retrouvé ses esprits.

«J'ai des problèmes avec ces arbitres, c'est vrai. Ce n'est pas toujours professionnel, leur façon de gérer un match. Mais je n'ai pas démontré beaucoup de professionnalisme moi non plus en étant expulsé.»

En fait, c'est déjà la troisième fois que Stanton se voit indiquer le chemin des douches par ce nouveau trio d'officiels, tous des recrues. Non, il n'y aura pas d'échange de cartes de voeux entre eux cette année à Noël.

Autre sortie difficile

La soirée a donc pris fin dans la controverse après une dure journée au boulot chez les Oiseaux.

Lanceur partant du premier épisode sur l'heure du souper, Chris Murphy a connu toutes sortes de difficultés et il n'a pas fait le poids devant le lanceur cubain Lazaro Blanco, fumant avec trois coups sûrs et six retraits au bâton en cinq manches.

Murphy, lui, a permis six points mérités en quatre tours. À l'attaque, seul Javier Herrera a pu ébranler Blanco avec deux coups sûrs. Sinon, les Aigles n'ont rien cassé et n'ont jamais su s'adapter aux offrandes du meilleur lanceur de l'île de Cuba.

En quatrième manche, malgré une succession de sept frappeurs des Aigles au bâton, un maigre point a été compté. Dans le rayon des statistiques gênantes, Zach Mathieu montre une fiche vierge (moyenne de 0,00) après 11 tentatives alors qu'il y a des coureurs en position de marquer.

Comme si ça n'allait pas déjà assez mal pour le grand joueur de premier but, il a été atteint par une balle au visage au début de la deuxième partie. Conseillé par le thérapeute, Stanton l'a sorti du match.

Chez les Capitales, Kalian Sams, auteur d'un circuit en solo contre Murphy, s'est blessé à l'oblique et pourrait rater quelques rencontres, selon Patrick Scalabrini.

En excluant cette séquence, le gérant se disait satisfait de l'effort collectif de ses troupiers, qui devraient lancer, comme prévu, leur saison à Québec face aux Aigles jeudi sur le gazon synthétique du Stade Canac.

«C'était de loin notre meilleur match de l'année, analysait Scalabrini. Quant à Blanco, il est fantastique! Je crois qu'il deviendra un des meilleurs lanceurs de cette ligue. Il manque rarement sa cible au monticule, on l'a encore vu ce soir.»

Et les Aigles, eux, n'ont rien vu!

Carnet de notes

Le releveur Angel Rincon devrait enfin voir de l'action contre les Jackals samedi, au New Jersey. Rincon rejoindra effectivement ses coéquipiers lors de leur premier voyage aux États-Unis.

Cascades: soirée remise

À Shawinigan, les Cascades (2-5) ont dû remettre à plus tard cette saison leur affrontement prévu contre les Brewers de Montréal (1-1).

Si le calendrier ne change pas d'ici là, les Shawiniganais profiteront maintenant d'une longue pause puisque leur prochaine partie n'a lieu que le 9 juin, à Acton Vale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer