Des canotiers ont frôlé la catastrophe

Samuel Frigon aura droit à l'aide de la... (Facebook / Audrey Blais)

Agrandir

Samuel Frigon aura droit à l'aide de la population après avoir été victime d'une malchance sur une autoroute de l'État de New York.

Facebook / Audrey Blais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Comme c'est la coutume, plusieurs canotiers de la région ont rendez-vous dans l'État de New York, en fin de semaine, pour la première étape de la Triple couronne, qui culminera en septembre avec la présentation de la Classique internationale de canots de la Mauricie. Certains d'entre eux ont toutefois bien failli ne jamais s'y présenter.

En mars, quatre rameurs (Samuel Frigon, Sarah Lessard, Virginie Lefebvre et Simon Dessureault) ont frôlé la catastrophe, alors qu'ils roulaient paisiblement sur une autoroute urbaine en plein centre-ville de Syracuse. Les deux canots qu'ils transportaient sur le toit de leur véhicule se sont envolés derrière eux.

Au moins deux voitures ont percuté les canots, qui sont des pertes totales. Les embarcations valent plus de 6000 $. 

«On s'en allait en Floride pour un camp d'entraînement de début de saison. C'était très venteux et il y avait de la turbulence en raison de la présence de gros camions autour de nous. Nous avons été chanceux et les gens qui nous suivaient l'ont été aussi, mais pour les canots, on n'a rien pu faire», explique Frigon, pour qui il s'agissait d'un deuxième incident du genre.

«Oui, ça m'était arrivé auparavant sauf que l'impact n'avait pas été aussi intense et j'avais pu le réutiliser.»

Preuve qu'ils roulaient de manière sécuritaire et que l'installation des canots sur le toit n'était pas jugée dangereuse, les policiers de Syracuse n'ont pas donné de constat d'infraction aux quatre Québécois. Une fois arrivés en Floride, ils ont profité de la générosité et de l'empathie de leurs amis du monde du canot pour trouver d'autres embarcations.

Par contre, au terme du camp d'entraînement, un dur constat les ramenait à la réalité. «Je n'avais plus mon canot. Celui avec lequel je pratiquais, avec lequel je participais aux courses importantes depuis cinq ans. Pour nous, notre canot, c'est un peu notre bébé! Disons que je ne comptais pas le changer tout de suite. Ç'a été difficile à accepter et j'ai dû en acheter un nouveau. Il m'a coûté plus de 6000 $ lui aussi.»

Pour cet athlète dans la jeune vingtaine, on parle d'un investissement majeur. L'histoire du quatuor a fait jaser à Shawinigan, si bien que le Trou du diable a décidé d'appuyer Frigon, qui prendra part à l'épreuve de la General Clinton Canoe Regatta, ce week-end, aux côtés de Jimmy Pellerin. Sarah Lessard fera aussi le voyage.

«Nous encouragerons Samuel depuis qu'il a 16 ans. Parce qu'il le mérite et qu'il a toujours fait les efforts nécessaires», mentionne le responsable des communications et du marketing au Trou du diable, Louis-Philippe Laroche.

«Ado, il se levait aux petites heures pour aller traire les vaches avant de se rendre à l'école. C'est comme ça qu'il gagnait ses sous pour payer son canot!» Un canot qui repose désormais dans un dépotoir au sud de la frontière.

L'activité de financement pour venir en aide à Samuel Frigon, sous la formule d'un 5 à 7, se déroulera au Trou du diable le dimanche 4 juin.

D'autres Mauriciens en action

Encore une fois cette année, la General Clinton Canoe Regatta, qui en est à sa 55e édition, accueillera plusieurs athlètes de la Mauricie ou identifiés à la Classique internationale de canots. Le multiple vainqueur de la Classique de la Mauricie, Steve Lajoie, sera aussi de la partie aux côtés de Guillaume Blais, qui a remporté les grands honneurs de l'édition 2016 de la Classique avec Mathieu Pellerin. Pellerin a toutefois sauté son tour pour la General Clinton Canoe Regatta. Rosalie Frigon, Joël Lacroix et Guy Rousseau seront aussi sur l'eau.

Quant à Christophe Proulx, champion de la deuxième étape de la Triple Couronne 2016 au Michigan avec l'Américain Ryan Halstead, il n'a pas eu assez de temps pour s'entraîner en ce début de saison. Il passera donc son tour pour la première étape afin de se concentrer sur la défense de son titre au Michigan, plus tard cet été. La Classique internationale de canots de la Mauricie aura lieu du 1er au 4 septembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer