Deux fois plus de soldats pour les Électriks

L'espoir se fait sentir chez les Électriks de... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'espoir se fait sentir chez les Électriks de Guy Bergeron, qui compte sur plus de joueurs qu'à l'habitude au camp de printemps.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Les entraîneurs des Électriks du Collège Shawinigan vivront une grande première en fin de semaine, lors du camp printanier de leur équipe de football. Puisqu'ils devraient enrôler deux fois plus de soldats qu'à pareille date l'an dernier, des luttes pour certains postes pointent à l'horizon!

«Oui, on a doublé notre effectif. Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais l'automne passé, on a fini la saison avec 24 joueurs», rappelle le chef de la troupe, Guy Bergeron, qui dirige les étudiants athlètes depuis les débuts du programme en 2014.

Mieux encore, 17 vétérans composeront le noyau en vue de la campagne à venir. «J'ai l'impression qu'on va se battre pendant quatre quarts. On a vu des belles choses depuis trois ans, on commençait les matchs avec force et même que parfois, on menait. Ça se compliquait toutefois en deuxième demie. Je dirais même que certains vétérans savent qu'ils se feront souffler dans le cou par certaines recrues. C'est bon pour nous!»

Bergeron dresse néanmoins un triste constat: il lui est toujours difficile de recruter les joueurs de cinquième secondaire originaires de la région. «Plusieurs abandonnent le football, c'est ça qu'on voit. Cette année, je m'attendais à accueillir sept ou huit gars de plus. On compense avec les gars de l'extérieur, qui sont une quinzaine au total.»

Le présent camp servira à valider les choix des entraîneurs. Anthony Blais, Jack Croteau jr, Simon Roy, Jean-Michel Dussault, Patrick Thibault et Frédéric Chartray-Caron épauleront Bergeron.

«La petite coche qui nous manquait, je crois qu'on l'a atteint. Ça sent bon, nos affaires! Des joueurs de l'équipe de basketball devraient se joindre à nous et j'ai toujours des contacts avec des gens en Europe.»

Bergeron a également vu son premier ancien joueur graduer au sein du réseau universitaire. Philip-Olivier Beaudoin poursuivra sa carrière dans le football chez les Gaiters de Bishop's. Les Électriks entameront quant à eux la prochaine saison avec un vestiaire rénové et de l'équipement flambant neuf. Une belle preuve de confiance du Collège Shawinigan, estime Guy Bergeron, qui voudra désormais amener son équipe à un autre niveau sur le plan compétitif.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer