L'équipe junior cubaine affrontera la LBJEQ

L'ambassadeur de Cuba au Canada, Julio Garmendia Pena,... (La Presse photo Robert Skinner ,)

Agrandir

L'ambassadeur de Cuba au Canada, Julio Garmendia Pena, et le président de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), Rodger Brulotte.

La Presse photo Robert Skinner ,

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

La Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) accueillera cet été l'équipe nationale junior de Cuba, qui visitera toutes les villes du circuit Brulotte afin d'y affronter ses 13 équipes et les deux formations de l'Académie Baseball Canada pour une série de 15 rencontres.

«Ce que je trouve formidable dans tout cela, c'est que c'est la première fois que l'équipe nationale junior de Cuba vient visiter nos joueurs, a noté le président de la LBJÉQ, Rodger Brulotte. Nos jeunes joueurs vont vivre une expérience dont ils se souviendront pour le restant de leur vie. Il s'agit également du plus gros événement de l'histoire de la ligue.»

Le périple de la formation cubaine s'amorcera à LaSalle, le 3 juillet, où elle affrontera les Cardinals, pour se terminer par deux rencontres contre les équipes de l'ABC, à Montréal, les 21 et 22 juillet. Elle fera également des escales à Charlesbourg, Repentigny, Granby, Longueuil, Coaticook, St-Eustache, Québec, Saguenay, Montréal, Gatineau, Laval et Trois-Rivières.

Toutes les rencontres disputées par les équipes de la LBJÉQ contre Cuba compteront au classement.

C'est le désir de donner davantage de visibilité aux baseballeurs québécois qui a fait germer cette idée dans la tête du directeur général de Baseball Québec, Maxime Lamarche.

«Depuis maintenant quelques années, on envoyait nos meilleurs joueurs d'âge junior, ceux qui sont admissibles au repêchage du Baseball majeur, disputer un tournoi à Atlanta, afin qu'ils se fassent voir par les recruteurs. Je me suis dit que tant qu'à dépenser autant d'argent pour envoyer notre équipe à Atlanta, on devrait trouver une formule pour attirer une équipe nationale de 18 ans et moins ici», a raconté Lamarche.

«Puisque les dépisteurs du Baseball majeur ne peuvent pas voir les joueurs cubains pendant l'année parce qu'ils n'ont pas le droit de se rendre là-bas, nos joueurs québécois auront par la bande la plus belle visibilité qui soit. Au tournoi d'Atlanta, ce ne sont pas tous les dépisteurs des Majeures qui sont là. On pense qu'ils seront très nombreux en juillet.»

La clé: Michel Laplante

L'organisation de cette tournée cubaine en sol québécois a été grandement facilitée par les contacts qu'a établis au fil des années le président des Capitales de Québec, Michel Laplante. La formation de la Ligue Can-Am accueille depuis quelques années des joueurs cubains, avec la bénédiction des autorités de la nation caribéenne.

«Le lien de confiance est établi avec eux. On a commencé par amener un joueur cubain à Québec il y a quatre ans. L'année suivante, quatre Cubains sont venus jouer pour nous. L'an dernier, ce sont deux joueurs à Ottawa et trois à Québec qui ont été libérés par la fédération cubaine, en plus de la tournée de l'équipe nationale sénior dans la Ligue Can-Am. Le lien de confiance est bien établi, alors ils n'ont pas été difficiles à convaincre.

«Au mois d'octobre, au cours d'une réunion à Cuba, ce sont eux qui m'ont demandé: "On ajoute quoi au programme cette année?". Je leur ai dit: "Justement, j'ai un autre projet". Quand je leur ai parlé du plan pour l'équipe nationale junior, ils ont dit oui tout de suite.»

La venue de l'équipe cubaine cadre parfaitement dans sa préparation en vue du Championnat mondial junior, qui aura lieu cet été à Thunder Bay, en Ontario.

Elle a également été rendue possible par la tenue du gala visant à honorer l'ex-voltigeur des Expos de Montréal Tim Raines pour son élection au Temple de la renommée du baseball. Cette soirée, tenue le 30 mars, avait permis à Baseball Québec de recueillir plus de 130 000 $. Brulotte et Lamarche estiment que d'organiser cette tournée en sol québécois coûtera quelque 80 000 $.

«C'est important de le dire: les inscriptions des jeunes joueurs québécois ne serviront pas à défrayer les coûts de cette série de rencontres», a précisé Lamarche.

Les revenus aux guichets de cette tournée seront entièrement versés aux clubs de la LBJÉQ. Les billets pour ces matchs se vendront au coût de 10 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer