Dustin Johnson joue 70 à son retour

Dustin Johnson... (PHOTO Brant Sanderlin, archives AP/Atlanta Journal-Constitution)

Agrandir

Dustin Johnson

PHOTO Brant Sanderlin, archives AP/Atlanta Journal-Constitution

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une absence de six semaines n'a pas empêché Dustin Johnson de prolonger une séquence, jeudi, dans l'espoir d'en améliorer une autre.

Johnson a affiché plus d'aplomb que de rouille au Championnat Wells Fargo, où il a raté seulement deux verts en coups prescrits - mais bon nombre de coups roulés - en route vers une carte de 70, deux coups sous la normale.

Cette 13e ronde consécutive de Johnson égale ou inférieure au par l'a laissé à quatre coups du meneur, l'Italien Francesco Molinari.

Johnson n'a pas paru aussi impeccable que lors de sa séquence de trois victoires, mais dans les circonstances, il n'avait pas de quoi se plaindre. Il s'agissait de sa première présence à un tournoi depuis une chute dans un escalier de la maison qu'il avait louée à Augusta, causant une blessure au dos qui l'a forcé à se retirer du Tournoi des Maîtres.

«Puisque je n'avais pas joué depuis si longtemps, je suis satisfait de ma performance, a déclaré Johnson. Mon score n'a pas été extraordinaire, et j'ai raté plusieurs coups roulés, mais à part cela, j'ai bien joué. Je pense avoir atteint 16 verts (en coups prescrits) et j'ai bien frappé la balle.»

Personne ne savait trop à quoi s'attendre sur le parcours d'Eagle Point, où est présenté le Championnat Wells Fargo cette année puisque le site habituel, le club Quail Hollow à Charlotte, accueillera le Championnat de la PGA en août.

Sur des verts accueillants et aussi authentiques que possible, Molinari a réalisé cinq oiselets en sept trous en première moitié de parcours, avant de clore sa journée de travail avec un autre oiselet, celui-là d'une distance de 20 pieds sur le 18e trou, une normale-5.

Il détient une avance d'un coup sur le Suédois Alex Noren et sur les Américains J.B. Holmes, Grayson Murray et Brian Campbell.

Mackenzie Hughes a réalisé la meilleure performance parmi les quatre Canadiens inscrits, ramenant une carte de 70 lors d'une ronde marquée de six oiselets et quatre bogueys. Il partage le 15e rang avec une quinzaine de rivaux. Nick Taylor a signé une carte de 71, deux coups de mieux que Brad Fritsch. David Hearn a connu une journée plus difficile alors qu'il a dû se contenter d'un score de 77.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer