Charpentier succède à Desrochers

Sébastien Charpentier s'est entendu pour trois ans avec... (Courtoisie, Collège Laflèche)

Agrandir

Sébastien Charpentier s'est entendu pour trois ans avec les Dragons du Collège Laflèche.

Courtoisie, Collège Laflèche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Dragons du Collège Laflèche ont pigé au Centre-du-Québec pour trouver un successeur à Kevin Desrochers.

L'ex-gardien des Cataractes et des Capitals de Washington, Sébastien Charpentier, quitte son poste de directeur du personnel hockey au Collège Saint-Bernard, qu'il occupait depuis cinq ans, afin de se lancer dans ce nouveau défi. 

Il ne sera pas non plus de retour avec les Tigres de Victoriaville, où il veillait au développement des gardiens de but.

«L'opportunité était belle, c'est la continuité de ce que je faisais au Collège Saint-Bernard. J'aime enseigner le hockey dans un cadre scolaire, j'aime la combinaison étudiant-athlète. Je vais investir beaucoup de temps pour que ça fonctionne», soulignait Charpentier, qui a mis fin à sa carrière en 2012.

Il souhaite ériger une structure encore plus imposante au sein des Dragons. «Je veux encadrer les jeunes presque sur une base quotidienne. C'est un beau calibre de jeu, le collégial. On peut certainement continuer à développer les joueurs.»

Les Dragons recrutaient essentiellement en Mauricie depuis leur création. Charpentier tentera d'élargir un peu le créneau. «J'arrive d'un peu plus loin, avec des contacts. Si ça peut nous permettre de recruter plus large, ce sera positif.»

Le nouveau pilote sait qu'il hérite d'une formation où plusieurs vétérans ont quitté à la fin de la dernière saison. Un scénario qui ne l'effraie pas, bien au contraire, «Quand un entraîneur arrive en poste, ce n'est pas une si mauvaise chose qu'il travaille avec des jeunes. N'importe quel entraîneur a sa couleur, il veut mettre son empreinte sur l'équipe. La transition est plus douce quand le noyau est plus jeune.»

Charpentier ne voit pas ce poste comme un tremplin vers le junior majeur. «Pour être honnête, je ne sais pas où ça va me mener. J'ai eu des offres du junior majeur ces dernières années, le timing n'était pas parfait. Pour l'instant, je vais me concentrer sur les Dragons.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer